"La France n'oubliera rien"

  • A
  • A
"La France n'oubliera rien"
Nicolas Sarkozy a rendu un hommage émouvant aux huit victimes françaises de l'attentat de Marrakech, du 28 avril dernier.@ CAPTURE I-TELE
Partagez sur :

Nicolas Sarkozy a rendu hommage aux victimes de l'attentat de Marrakech, mardi, à Orly.

Une cérémonie d'hommage aux huit victimes françaises de l'attentat de Marrakech, qui a tué 16 personnes le 28 avril, a eu lieu mardi après-midi à l'aéroport d'Orly, au sud de Paris. Présidée par le chef de l'Etat, Nicolas Sarkozy, elle s'est déroulée en présence du ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, et du ministre de l'Intérieur, Claude Guéant.

"La France n'oubliera rien"

"Ils ont succombé au plus lâche des attentats. On les a tués pour semer la terreur", a déclaré le président de la République, dans un discours très émouvant. Et ce, avant de parler nommément de chacune des victimes évoquant la joie des uns ou encore la beauté des autres.

Le chef de l'Etat a ensuite rappelé "le combat collectif contre le terrorisme". Et Nicolas Sarkozy, dans un message de fermeté, a assuré que "les terroristes savent qu'ils n'auront aucun répit jamais, où qu'ils se trouvent, où qu'ils se cachent. Ils auront à rendre compte de leur crime. (...) Face au terrorisme, il n'y a pas d'autre attitude à avoir : ne jamais céder". "La France n'oubliera rien", a-t-il ensuite affirmé.

"La France est en deuil" a déclaré Nicolas Sarkozy avant de souligner que "les terroristes n'auront aucun répit":



Avant de débuter la cérémonie d'hommage à la Nation, Nicolas Sarkozy a salué les familles des victimes et il s'est penché sur le cercueil de chaque victime. Il devait ensuite s'entretenir à huis clos avec les familles des victimes.

Aucune revendication

L'avion transportant les corps a atterri mardi vers 17h à l'aéroport d'Orly. Il avait décollé en début d'après-midi de Marrakech. Cet avion affrété par l'Etat français transportait également les proches des huit victimes, qui ont pu se recueillir dans l'intimité peu avant le décollage. L'ambassadeur de France, la consule générale de France à Marrakech, ainsi que des représentants des autorités locales s'étaient rendu à l'aéroport marocain, avant le départ de l'appareil.

Seize personnes ont été tuées jeudi par l'explosion d'une bombe visant un café de la place Jamâa El-Fna, le coeur touristique de Marrakech, et une vingtaine ont été blessées, selon le dernier bilan des autorités marocaines. Cet attentat n'a pas été revendiqué. Huit Français, trois Marocains, un Suisse, un Britannique, un Canadien, un Néerlandais et un Portugais ont été tués dans l'explosion qui s'est produite à l'étage du café Argana.