La folle initiative d’un cocu

  • A
  • A
La folle initiative d’un cocu
Le tract accusateur diffusé aux passants samedi sur le parking d'un supermarché à Marennes.@ DR
Partagez sur :

Un quinquagénaire de Charente-Maritime a dénoncé son épouse infidèle dans un tract.

Un mari trompé a pris une initiative peu commune ce week-end à Marennes, en Charente-Maritime. Ce quinquagénaire du Sud-ouest s'est rendu, samedi, devant un supermarché de la commune pour distribuer aux passants des tracts faisant état de l'infidélité de sa femme.

"Bonjour, c'est moi le cocu !"

Sur  le parking du supermarché, situé en plein centre-ville, le quinquagénaire a salué les passants d'un "Bonjour, c'est moi le cocu !" et leur a remis des tracts barrés du mot infidélité.

Sur la feuille, une photo de la femme et de son amant. Mais, si l’homme a pris soin de flouter les visages, il ne s'est pas montré avare de renseignements sur l’amant de sa femme, livrant son prénom, son âge, sa situation familiale, sa profession et ses activités associatives. De quoi l’identifier très facilement. " Il m'a pris ma femme, amour de ma vie", indique le tract.

"On va tout droit vers un divorce"

L’époux cocufié avait découvert le pot aux roses  en lisant des SMS sur le téléphone portable de son épouse en août dernier. Il s’était ensuite attaché les services d’un détective privé pour confirmer ses intuitions.

Mortifié, il s'est confié au journal Sud-Ouest. "Cela fait vingt-huit ans que nous sommes mariés. En novembre, nous avons même acheté une maison à Bourcefranc", a-t-il expliqué. Aujourd'hui, ils vivent toujours sous le même toit. "Mais bon, on va tout droit vers un divorce" a-t-il reconnu.

A la fin de son tract, le mari démonstratif et trompé a laissé son adresse mail. Il espère rassembler autour de lui un comité de soutien.  Pour y trouver, sans doute, un peu de réconfort.