La fin du kit mains libres au volant ?

  • A
  • A
La fin du kit mains libres au volant ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le Conseil national de la sécurité routière se réunit vendredi. La question du téléphone au volant sera prioritaire.

L'INFO. Est-ce la fin du kit mains libres au volant ? Pour la première fois depuis 2008, tous les représentants des usagers de la route se réunissent vendredi au sein du Conseil national de la sécurité routière (CNSR). Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, qui relancé le CNSR en 2012, ouvrira ce conseil et prendra un café avec les intervenants avant l'audience plénière des quatre commissions. A l'ordre du jour : un programme où il devrait être question de gilet jaune pour les deux-roues mais aussi de la taille de leur plaque d'immatriculation , et surtout de téléphone au volant

Le téléphone au volant : 135 euros et 3 points. Aujourd'hui, comme chacun sait, le téléphone tenu en main au volant est interdit et coûte cher : 135 euros d'amende et un retrait de 3 points sur le permis de conduire. Les oreillettes ou le kit mains libres sont en revanche encore tolérés par le Code de la route. A condition cependant que le conducteur reste maître de son véhicule, quoi qu'il arrive. En cas d'accident, le conducteur se verra infliger une amende 35 euros sans retrait de point.

La fin du kit mains libres ? Aujourd'hui, un conducteur sur deux téléphone au volant. Un comportement dangereux puisque dans les faits, il multiplie les accidents par trois et cause 400 accidents mortels chaque année. Fait nouveau, toutes les études sur lesquelles va s'appuyer le CNSR vont dans le même sens.  Le téléphone intégré au système HI-FI de  la voiture, via le Bluetooth, accapare nettement moins l'attention du conducteur. Et pour le CNSR, seul ce dispositif doit être autorisé et les autres, à l'image des oreillettes, kits mains libres et autres casques, bannis.

Un gilet jaune pour les deux-roues ? Deuxième mesure, le gilet jaune fluorescent pour les deux-roues motorisés : les motards ne seront pas obligés de le porter en conduisant leurs machines, mais devront en avoir un avec eux. Enfin, le CNSR recommandera également d'uniformiser la taille des plaques d'immatriculation des deux-roues.

A quoi servent ces recommandations ? Les recommandations formulées par le CNSR seront ensuite transmises au ministre de l'Intérieur. Un second CNSR devrait se tenir à l'automne puis un troisième à la fin de l'année. Ces recommandations seront enfin étudiées lors d'une réunion du Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) prévue pour l'instant en décembre.