La crise frappe la générosité des Français

  • A
  • A
La crise frappe la générosité des Français
Partagez sur :

En 2010, les dons aux associations n'ont augmenté que de 1,6% contre 6,4% en 2009.

Les Français ont moins le cœur sur la main. Pour la première fois depuis le début de la crise économique, les dons aux organisations caritatives ont été limités en 2010 et en 2011, selon les données publiées mardi par France Générosités. Créé en 1998, ce syndicat fédère 76 associations et fondations et présente plus de la moitié des dons et legs collectés auprès du grand public.

"Malgré la crise financière de 2008, la générosité des Français (avait) jusqu'alors été préservée", écrit le syndicat dans un communiqué, mais "pour la première fois, le baromètre montre clairement que la crise économique qui s'est installée touche aujourd'hui les dons des particuliers".

En 2010, "la croissance des montants des dons déclarés marque un coup d'arrêt puisqu'elle n'est que de 1,6% en euros constants" contre une hausse 6,4% en 2009, poursuit le syndicat professionnel.

1,96 milliard d'euros en 2010

Au total, selon les montants déclarés à l'administration fiscale, les Français ont donné 1,96 milliard d'euros en 2010. Le don moyen annuel par foyer, lui, n'augmente que très légèrement (+1,4%) pour s'établir à 366 euros. Il baisse même "très nettement" sur deux catégories de "foyers aisés" : les revenus situés entre 45 et 60.000 euros d'une part, ceux qui déclarent plus de 200.000 euros d'autre part.

5,3 millions de foyers donateurs

Même constat pour le nombre de foyers donateurs. Avec environ 5,3 millions de foyers, soit 14% des foyers français, il n'a pas progressé en 2010.

Pour 2011, les données sont fondées sur un panel de 22 organismes adhérents à France Générosités pour des dons inférieurs à 1.500 euros. Là encore, le syndicat observe que les montants des dons n'ont cru que de 0,4%.