La Bretagne manque d’eau

  • A
  • A
La Bretagne manque d’eau
La sécheresse touche surtout le Nord de la Bretagne.@ MAXPPP
Partagez sur :

INFO E1 - Le préfet d’Ille-et-Vilaine va placer le département en vigilance sécheresse.

Non, il ne pleut pas tout le temps en Bretagne. La région, particulièrement dans le nord de la zone, souffre d’un déficit de précipitations. Résultat : les nappes phréatiques sont au plus bas, ce qui fait craindre le pire pour les réserves d’eau potables, notamment en Ille-et-Vilaine, dans la région de Saint-Malo. Jeudi, le préfet du département doit prendre un arrêté pour placer le département en vigilance sécheresse, selon des informations obtenues par Europe 1.

Dans le Finistère, le préfet a déjà demandé aux habitants de limiter leur consommation d’eau il y a un mois.

"Sur certaines retenues, nous sommes à moins de 13,5 mètres de la hauteur normale", s’est inquiété sur Europe 1 Jean-Francis Richeux, président du syndicat des eaux de Beaufort, qui gère la région de Saint-Malo. Actuellement, il est contraint d’acheter de l’eau à Paimpol, à plus de 200 kilomètres de Saint-Malo.

Couper l'eau à certaines heures

Ailleurs, la situation est également préoccupante : "les retenues de secours dans les Côtes d’Armor baissent à vue d’œil, ils sont obligés de limiter la distribution", s’alarme Francis Richeux, qui estime avoir encore quatre semaines devant lui.

Et si la sécheresse se poursuit, il n’aura pas d’autre choix que de "réduire la pression dans les tuyaux, voire de couper à certaines heures". C’est pourquoi la préfecture appelle jeudi "les gens à avoir un comportement citoyen", selon Jean Cezard, directeur départemental des territoires et de la mer dans le département. "On peut espérer que le climat breton nous aide et qu’il commence à pleuvoir et qu’au cours du mois de décembre et du mois de janvier on puisse rétablir une situation normale" a-t-il lancé sur Europe 1.

Quinze jours de précipitations suffiraient en effet à reconstituer les réserves. Les Bretons n’ont donc plus qu’à scruter le ciel en attendant la pluie.