La boucherie vendait de la viande avariée

  • A
  • A
La boucherie vendait de la viande avariée
Le supermarché King Halal a été condamné lundi par le tribunal correctionnel de Marseille à une amende de 140.000 euros et à huit mois de fermeture pour avoir triché avec les dates limites de consommation des aliments@ Capture écran Google Street view
Partagez sur :

Un supermarché marseillais spécialisé dans la viande halal a été condamné lundi.

C’est l’une des boucheries halal les plus achalandées de la cité phocéenne, réalisant un chiffre d’affaires de cinq millions d’euros par an. Le supermarché King Halal a été condamné lundi par le tribunal correctionnel de Marseille à une amende de 140.000 euros et à huit mois de fermeture pour avoir modifié les étiquetages et triché avec les dates limites de consommation des aliments. Il est aussi reproché à l’établissement d’avoir mal conservé la viande hachée et utilisé du matériel impropre.

"Une recrudescence des contrôles"

Pour maître Itey, le défenseur de King Halal, ce jugement est disproportionné. "On a voulu, à mon sens, faire un exemple par rapport à ce commerce des boucheries halal", estime-t-il. "Je pense qu’il y a une certaine recrudescence des contrôles des boucheries halal. Le problème est peut-être l’interprétation ou l’application qu’on fait des règles", déplore-t-il au micro d’Europe 1.

Reste que, dans les rayons de King Halal, les consommateurs pouvaient trouver des têtes de moutons, interdites à la consommation en France depuis l’affaire de la vache folle. Cette pratique commerciale scandalise Serge Faccetta, du syndicat des bouchers. "C’est l’appât du gain, je pense", regrette-t-il. "Nous les têtes d’agneau, on n’a pas le droit de les commercialiser. Ils les importaient. On se demande comment cela a pu passer aux frontières", s’interroge-t-il sur Europe 1.