La belle-sœur de Merah nie "toute responsabilité"

  • A
  • A
La belle-sœur de Merah nie "toute responsabilité"
@ MAXPPP
Partagez sur :

 INFO E1 - Son avocat assure qu'elle entretenait des relations éloignées avec Mohamed Merah.

"Elle conteste toute responsabilité". La belle-sœur de l'homme qui a revendiqué des tueries de Toulouse et Montauban, nie toute implication dans ces affaires. Tout comme son compagnon et sa belle-mère, la jeune femme a été placée, mercredi, en garde à vue, par les enquêteurs de la PJ et du renseignement.

Contacté par Europe 1, l'avocat de Yasmina, Me Debuisson, assure que sa cliente n'est pas concernée par les tueries proférées par Mohamed Merah. "Elle conteste toute responsabilité, bien évidemment. Elle explique que si vraiment certaines choses se sont passées, c'était totalement à son insu", rapporte l'avocat.

Une défense qui va dans le sens de celle de son compagnon, Abdelkader Merah. Le frère aîné du suspect tué lors de l'assaut du Raid a en effet affirmé ne pas être au courant des projets criminels de Mohamed Merah.

"Des choses totalement à son insu":

Me Debuisson, précise que Yasmina entraînait des relations très éloignées avec l'auteur qui a revendiqué les tueries. "Elle dit : 'je le connaissais très peu, parce que c'était un garçon avec lequel j'étais fâchée. Une fois, il était venu chez moi et il avait tout explosé". La belle sœur fait état de "relations très éloignées et forcées" avec Mohammed Merah. Elle précise avoir été "obligée de le voir" mais "toujours du bout des lèvres et sur la pointe des pieds", rapporte de son côté l'avocat.

Un mari "très pratiquant"

Selon le témoignage de sa cliente, la relation entre les deux frères était quant à elle "en dent de scies". "Les deux frères, qui forcément se voyaient, avaient des moments de conflit et des moments d'apaisement au cours desquels ils se voyaient sans difficulté", indique l'avocat.

Tous deux partageaient le même intérêt religieux, Abdelkader peut-être encore plus radicalement que son frère. Barbe épaisse, tenue traditionnelle, cet aîné était un intégriste religieux", écrit Le Monde. Sa compagne, voilée de la tête aux pieds, reconnaît que son mari "est très pratiquant, mais elle ne sait pas du tout si ça a dépassé l'aspect strictement religieux", rapporte son avocat.

"Il faut un coupable"

Les enquêteurs ont pourtant découvert que Abdelkader Merah avait effectué plusieurs voyages d'endoctrinement. Celui-ci a fait un séjour en Égypte dans des milieux musulmans radicaux. Abdelkader avait également été "inquiété dans une filière d'acheminement de djihadistes en Irak" il y a quelques années, sans être mis en examen.

"Les policiers posent toutes les questions qui pourraient les emmener à concrétiser une responsabilité de Abdelkader. Aujourd'hui Mohamed a disparu, il faut un coupable", en déduit de son côté, l'avocat de sa belle-soeur.