L'Oréal : quel travail a effectué Banier ?

  • A
  • A
L'Oréal : quel travail a effectué Banier ?
@ REUTERS
Partagez sur :

Deux actionnaires du groupe ont porté plainte contre l'ancien proche de Liliane Bettencourt.

Le photographe et courtisan François-Marie Banier a-t-il bénéficié de contrats de la part de L'Oréal en raison de sa proximité avec l'héritière du groupe, Liliane Bettencourt ? Deux actionnaires minoritaires de l'entreprise de cosmétique en sont persuadés et ont déposé une plainte avec constitution de partie civile contre François-Marie Banier, qu'ils accusent d'avoir bénéficié d'un contrat de complaisance.

La plainte, déposée début avril, pour "abus de confiance, complicité et recel" vise nommément François-Marie Banier. Les deux actionnaires, Janez Mercun et la société Temtrade, basée à Genève, l'accusent d'avoir bénéficié de deux contrats, signés en 1996 et renouvelés en 2002, "qui ne correspondent à rien", et constituent "un détournement de fonds", selon leur avocat, Me Frédérik-Karel Canoy.

Une première plainte simple, déposée en juillet 2010 contre X, avait été classée par le parquet, a tenu à préciser Me Frédérik-Karel Canoy.

755.000 euros par an pour des "prestations purement fictives" ?

En 1996, un "contrat de sponsoring", signé à la demande de Liliane Bettencourt, prévoyait une rémunération d'un million de francs et un contrat de "prestations de service" prévoyait une rémunération de 500.000 francs, selon la plainte. Les sommes ont été portées en 2002 à 305.000 euros par an pour l'un et 450.000 pour l'autre, pour une durée de dix ans, selon la plainte.

Or, "les prestations de M. Banier ont été purement fictives", selon Me Frédérik-Karel Canoy qui, s'appuyant sur les témoignages de plusieurs dirigeants de L'Oréal lors de l'enquête préliminaire, évalue à deux le nombre d'interventions faites par an depuis 2002 par François-Marie Banier "pour la coquette somme de 450.000 euros pour donner son point de vue artistique sur des produits grand public".

Également mis en examen pour "abus de faiblesse"

En 2010, L'Oréal avait confirmé "l'existence d'une relation contractuelle, avec M. François-Marie Banier depuis une dizaine d'années" et prenant fin 2011. Mais le photographe a également reçu de très nombreux cadeaux de la part de l'héritière.

Le photographe, ami de Liliane Bettencourt, a par ailleurs été mis en examen le 14 décembre 2011, notamment pour "abus de faiblesse" au détriment de la milliardaire et pour "blanchiment". Les juges le soupçonnent d'avoir profité de l'affaiblissement mental depuis 2006 de l'héritière de L'Oréal pour en obtenir plus de 120 millions de cadeaux divers. Pour rester libre sous contrôle judiciaire, François-Marie Banier a dû débourser dix millions d'euros.