L’indéboulonnable Yannick Noah

  • A
  • A
L’indéboulonnable Yannick Noah
@ MAXPPP
Partagez sur :

Yannick Noah est arrivé encore une fois en tête des personnalités préférées des Français.

C’est devenu une habitude pour Yannick Noah. Dimanche, l’ex-tennisman reconverti dans la musique est encore une fois arrivé en tête du classement semestriel des 50 personnalités préférées des Français, réalisé par le JDD et l’Ifop, comme à son habitude depuis décembre 2007.

Il a ainsi devancé ses habituels rivaux, Zinedine Zidane, Mimi Mathy et Dany Boon. Son secret ? Toucher un large public et rester proche des gens. "C’est un très grand honneur", raconte dans le JDD Zacharie Noah, le père de Yannick. "En voyageant avec lui, j’ai pu me rendre compte de la sympathie que lui vouent les gens. C’est une grande joie et une vraie fierté qu’il touche à ce point un pays qui, au départ, n’est qu’à moitié le sien. Il l’a touché en tant que joueur, il le touche aussi en tant qu’artiste, c’est assez fou".

L’humour féminin à l’honneur

Deux humoristes féminines font leur entrée avec fracas dans ce classement. Florence Foresti arrive ainsi directement à la 10e place des personnalités préférées des Français, tandis qu’Anne Roumanoff se hisse du premier coup à la 14e place. Rien d’étonnant pour ces deux comiques très applaudies en 2010, la première avec son spectacle Mother Fucker, la deuxième avec ses émissions sur Europe 1 et son désormais célèbre On ne nous dit pas tout dans Vivement Dimanche sur France 2.

Portée par ses succès américains, Marion Cotillard fait également son entrée dans ce classement, à la 24e place, tandis que Jacques Dutronc fait son arrivée à la 40e position, et Yann Arthus-Bertrand à la 49e.

Les footballeurs n’ont plus la cote

Le comportement de l’équipe de France durant la Coupe du monde de football en Afrique du Sud a aussi joué sur ce classement, mis à part Zinedine Zidane, dont la popularité ne faiblit pas. Thierry Henry passe ainsi de la 33e à la 39e place, tandis eu Franck Ribery, également sous le feu des médias avec l’affaire Zahia, chute de la 37e à la 50e et dernière place.