L’hôtel Lambert, trois siècles de mondanités

  • A
  • A
L’hôtel Lambert, trois siècles de mondanités
Partagez sur :

ZOOM - Construit au XVIIe siècle et ravagé par le feu mercredi, il est l'un des plus beaux hôtels particuliers de Paris.

L’INFO. C’est un endroit de légende. Considéré comme le plus beau témoignage de ce qu’ont été les grands hôtels particuliers du XVIIe siècle, l’hôtel Lambert a été ravagé par un violent incendie dans la nuit de mardi à mercredi,  à Paris. Il a été construit par Louis Le Vau, l’architecte du château de Versailles, sur la pointe de l’île Saint-Louis, au cœur de la capitale.

>> A LIRE AUSSI  : L'hôtel Lambert ravagé par un incendie

Trois siècles de mondanités. L’hôtel Lambert, décoré dès les années 1650 par Charles Le Brun, le peintre de Louis XIV, possédait notamment la célèbre galerie d’Hercule, un chef d’œuvre architectural dont on ignore l’état après le sinistre. "L’hôtel Lambert renferme trois siècles et demi de mondanités parisiennes", relève Franck Ferrand, l’historien d’Europe 1, qui évoque "madame du Châtelet" et "le parti libéral polonais, pour lequel Chopin a composé ses Polonaises".

Racheté par les Qataris en 2007. Classé monument historique en 1862, l’hôtel Lambert a été par la suite, à partir de l’entre-deux-guerre, habité et réhabilité par le milliardaire chilien Arthuro Lopez-Willshaw et son intime Alexis de Rédé, ami de Guy et de Marie-Hélène de Rotschild, qui acquirent l'hôtel en 1975. L’hôtel avait ensuite été racheté 60 millions d'euros, en juillet 2007, par le frère de l’émir du Qatar, désireux de le transformer en résidence de grand luxe, ce qui avait déclenché une polémique et une bataille judiciaire.

10.07_hotel-lambert_930x620

Une rénovation controversée. Le projet de rénovation qui prévoyait au départ notamment l'installation d'un ascenseur à voitures a marqué les esprits. Après quelque trois années de bataille, le projet avait été amendé et finalement validé par un accord préparé sous la médiation du ministère de la Culture et de la mairie de Paris.

>> A LIRE AUSSI : Hôtel Lambert : la justice limite les travaux

Un ascenseur pour voiture. A l'époque du rachat, l'association Paris Historique, notamment, s'était vivement opposée au propriétaire. Celui-ci avait finalement renoncé à son projet d'ascenseur pour voiture. Il avait aussi abandonné son idée de construire une salle de bain dans le cabinet de Jean-Baptiste Lambert où se trouve une cheminée XVIIIe, le plafond historié et peint étant conservé.

Des dégâts à évaluer. L’hôtel Lambert renfermait en outre la "Galerie Troubadour", datant du XIXe siècle. Il était le témoignage du passage de la famille polonaise Czartoryski dans l'hôtel. Désormais, l’heure est à l’estimation des dégâts, qui s’annoncent élevés au vu de l’importance du sinistre.