L’homme violent est "ordinaire"

  • A
  • A
L’homme violent est "ordinaire"
Tous les deux jours, une femme meurt sous les coups d'un homme en France@ Maxppp
Partagez sur :

Les auteurs de violence n’appréhendent pas la relation de couple de manière égalitaire.

"Monsieur tout le monde". Tel est le profil de l'homme violent envers les femmes dressé par la Fédération nationale Solidarité femmes (FNSF) à la veille de la journée mondiale internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.

"Il y a des profils très pathologiques mais de manière général les hommes violents ont un problème d’appréhension de leur relation à l’autre", précise Françoise Brié, vice-présidente de la FNSF, à Europe1.fr.

"Ils placent souvent les femmes dans des rôles stéréotypés, inculqués dès l’enfance. Les femmes ne sont pas leur égale et ils considèrent qu’ils ont tous les droits sur elles", conclut elle en précisant qu’il y a cependant "des facteurs aggravants comme l’alcool et la violence subie dans l’enfance".

Issus de tous les milieux professionnels

Selon les données 2010 recueillies à partir des appels reçus par le "3919", plate-forme d'appel pour les femmes victimes, l'auteur des violences est le mari ou concubin dans 96% des cas.

L’étude révèle également que 83% des hommes violents sont âgés de plus de 30 ans et que 66,2% ont un emploi. Tous les milieux professionnels sont d’ailleurs concernés : employés (46,2%), cadres et professions intellectuelles supérieures (20,5%), artisans, commerçants ou chefs d'entreprise (15,3%), ouvriers, agriculteurs (11%).