L'ex-trésorier de Sarkozy conteste la version de Bygmalion

  • A
  • A
L'ex-trésorier de Sarkozy conteste la version de Bygmalion
@ MAX PPP
Partagez sur :

RIPOSTE - L'avocat de Bygmalion a assuré que des factures payées par l'UMP ont servi à financer la campagne de l'ancien président.

Attaque et contre-attaque. L'ex-trésorier de la campagne de Nicolas Sarkozy a contesté lundi soir auprès de l'AFP la version de l'avocat de Bygmalion, qui assure que des factures payées par l'UMP ont servi à financer la campagne de l'ancien président. Dans un communiqué, Philippe Briand déclare avoir appris "avec consternation les déclarations" de Me Patrick Maisonneuve et assure qu'"il n'a jamais été demandé d'imputer des dépenses sur le compte de l'UMP".

Retour sur... En milieu d'après-midi, Me Maisonneuve avait affirmé que l'affaire Bygmalion - société de communication fondée par deux proches de Jean-François Copé et qui a organisé des événements de campagne - était "l'affaire des comptes de campagne" de Nicolas Sarkozy.  Philippe Briand, maire UMP de Saint-Cyr-sur-Loire, "rappelle que la campagne de Nicolas Sarkozy" a "été financée sur un budget de 21,4 M EUR provenant de l'emprunt de la Société Générale (10,7 MEUR), des dons recueillis (5,8 MEUR), des contributions de l'UMP (4,9 MEUR) et de l'apport personnel du candidat". "Sur ce budget", détaille-t-il, "21,3 MEUR ont été dépensés pour financer l'intégralité des coûts de la campagne. Il cite la location du QG, les salaires de l'équipe, la mise en oeuvre du site internet, les frais de transport du candidat, paiement des frais liés à l'organisation de toutes "les manifestations publiques auxquelles Nicolas Sarkozy a pris part"...

CQFD. "La campagne de Nicolas Sarkozy n'a donc pas coûté un centime au contribuable", conclut Philippe Briand après avoir mentionné l'épisode d'un dépassement de 2,1% du plafond de dépenses sanctionné par le Conseil constitutionnel.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

LE RENDEZ-VOUS - Cette réunion qui peut faire imploser l’UMP

ON RÉCAPITULE - Fausses factures : Bygmalion charge l’UMP

L'INFO POLITIQUE - Copé lance l'opération "je veux sauver ma peau"

JUSTICE - Affaire Bygmalion : acculé, Copé va porter plainte