L'ex-femme de DSK va porter plainte

  • A
  • A
L'ex-femme de DSK va porter plainte
L'ancienne épouse de Dominique Strauss-Kahn a annoncé qu'elle allait déposer plainte pour diffamation contre Anne Mansouret, la mère de Tristane Banon.@ MAXPPP
Partagez sur :

Elle réfute avoir été informée par la mère de Tristane Banon de l'agression présumée de sa fille.

Le volet français de l'affaire DSK connaît aussi ses rebondissements. Mardi, l'ancienne épouse de Dominique Strauss-Kahn, Brigitte Guillemette, a ainsi annoncé à Europe 1 qu'elle allait déposer plainte pour diffamation contre Anne Mansouret, la mère de Tristane Banon.

"Tenir ces propos est une diffamation"

Que reproche Brigitte Guillemette à Anne Mansouret ? Lors de son audition par les enquêteurs la semaine dernière, la mère de Tristane Banon aurait assuré avoir informé la seconde épouse de DSK peu après la tentative de viol présumée de sa fille, en février 2003. Toujours d'après ses dires, Brigitte Guillemette lui aurait alors rapporté avoir eu vent du comportement déplacé de son ex-époux envers des étudiantes.

Anne Mansouret aurait aussi assuré aux enquêteurs avoir eu, par la suite, par l'intermédiaire de Brigitte Guillemette, un repenti de DSK, lequel aurait confié à son ex-épouse, selon L'Express : "je ne sais pas ce qui m'a pris. J'ai couché avec la mère, j'ai pété un câble quand j'ai vu la fille."

"C'est faux", a déclaré mardi Brigitte Guillemette, contactée par Europe 1. "Brigitte Guillemette nie avoir jamais tenu de tels propos, avoir été informée d'un incident quelconque. Elle estime que lui imputer d'avoir tenu ces propos est une diffamation", a précisé son avocat, Me Francis Terquem, le même jour sur Europe 1. "Ma cliente a l'impression d'être prise en otage", a-t-il ajouté mercredi.

Brigitte Guillemette se dit "prise en otage"

"Si ma cliente avait su qu'il y avait eu une agression sexuelle et avait recueilli les aveux de cette agression sexuelle par son auteur, elle aurait évidemment adopté un comportement très différent", a même assuré l'avocat de la mère de Camille Strauss-Kahn. Par la voix de son avocat, Brigitte Guillemette, elle aussi entendue la semaine passée, dit avoir l'impression d'être "prise en otage" par cette affaire.

Autre mise au point de Brigitte Guillemette : elle a certifié à Europe 1 n'avoir jamais été amie avec Anne Mansouret. D'après elle, si elle a accepté d'être la marraine de sa fille, Tristane Banon, c'est pour rendre service, alors que celle-ci avait déjà 18 ans. Anne Mansouret s'est toujours présentée comme une amie de la seconde épouse de DSK.

Toujours d'après les informations d'Europe 1, Camille Strauss-Kahn, avait, elle-même, réfuté, lors de son audition, être ou avoir été l'amie de Tristane Banon. Tristane Banon a toujours affirmé qu'elle était proche de la fille de DSK au moment des faits présumés.