"L'évènement social depuis des années"

  • A
  • A
"L'évènement social depuis des années"
@ Europe 1
Partagez sur :

Le secrétaire général de la CGT Bernard Thibaut attend toujours une remise à plat de la réforme.

"Je crois que ça va être une journée exceptionnelle, l'évènement social de cette rentrée et peut être même l'évènement social depuis plusieurs années". A quelques heures de la journée de mobilisation contre la réforme des retraites, Bernard Thibault se veut serein. Les syndicats espèrent rassembler plus de deux millions de manifestants, chiffre qu'ils avaient annoncé lors des précédentes grèves et manifestations du 24 juin.

Sur le fond de la réforme, rien n'est joué, a assuré en substance le leader de la CGT, invité mardi matin sur Europe 1. Bernard Thibault en est persuadé : si la mobilisation est au rendez-vous, le gouvernement sera bien obligé de revoir sa copie. Ce que nous attendons, c'est une remise à plat de cette réforme injuste et inefficace", a-t-il martelé.

"Ce n'est pas une journée exutoire"

Pour le leader syndical, l'enjeu de cette journée de mobilisation est simple : "comment le gouvernement compte t-il gérer la situation ? s'est interrogé le leader de la CGT. "Ce n'est pas une journée exutoire" a précisé le leader syndical. Et la CGT de menacer d'une nouvelle mobilisation "si le gouvernement ne réagit pas". Les syndicats ont d'ores et déjà prévu de se réunir mercredi pour décider de l'après et peser sur un débat parlementaire express : vote le 15 septembre à l'Assemblée, examen au Sénat en octobre pour une adoption définitive prévu à la fin octobre.

Interrogé sur la crédibilité d'Eric Woerth à défendre la réforme, Bernard Thibault estime surtout que le choix du président de laisser le ministre du Travail en première ligne sur le dossier est stratégique. "Pour la majorité, cela focalise l'attention sur la situation de Monsieur Woerth et non sur les retraites" a-t-il déploré.