L'Europe veut interdire des pesticides

  • A
  • A
L'Europe veut interdire des pesticides
Partagez sur :

Des substances accusées de tuer les abeilles pourraient être interdites par Bruxelles.

>> L'info. Les abeilles vont-elles pouvoir butiner en paix ? La Commission européenne pourrait en effet demander l'interdiction d'un certain nombre de pesticides, après les conclusions d'un rapport de l'autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) qui dénonce leur impact mortel pour les abeilles. "L'EFSA a rendu mercredi des conclusions inquiétantes sur l'impact de trois types de produits sur le nectar et le pollen", a expliqué Frédéric Vincent, porte-parole du commissaire européen en charge de la Santé et des Consommateurs.

>> A LIRE AUSSI : Les abeilles, sentinelles de l'environnement

• Vous connaissez les néonicotinoïdes ? Il s'agit d'une famille de substances présentes dans beaucoup de pesticides, qui attaquent directement le cerveau des insectes, mais qui ne sont pas nocives pour les mammifères. Pour beaucoup de chercheurs, il y a un lien entre ces produits et la surmortalité des abeilles observée depuis une quinzaine d'années. L'Institut national de recherche agronomique (INRA) a ainsi montré, dans une étude parue en mars 2012, que certains de ces produits entraînaient une désorientation des abeilles, qui n'arrivaient alors plus à retrouver le chemin de la ruche. L'Inra estime ainsi que le taux de mortalité des abeilles infectées par des néonicotinoïdes est trois fois supérieur à la normale.

• Une grosse pagaille en Europe. Les dirigeants de l'Union européenne doivent se réunir le 31 janvier pour étudier la question. "La Commission, avec les Etats membres, prendra les mesures qui s'imposent", avertit Frédéric Vincent. Objectif : arrêter une position commune à tous. A l'heure actuelle, en effet, chaque pays applique sa propre règlementation. La France, par exemple, a retiré l'autorisation de mise sur le marché du Cruiser OSR (un des pesticides incriminés) pour le colza, mais pas pour le maïs. De leur côté, l'Italie et l'Allemagne l'interdisent seulement pour le maïs, tandis que les Pays-Bas l'autorisent, sauf pour les plantes qui attirent les abeilles.