L’Eglise catholique victime d’un hacker

  • A
  • A
L’Eglise catholique victime d’un hacker
Le site de l'Eglise catholique de France a été piraté mardi, jour de la Toussaint.@ CAPTURE D'ECRAN
Partagez sur :

Son serveur principal a été piraté mardi par un hacker faisant référence à l'Algérie.

"Les Algériens n’oublient jamais la vengeance". Voilà ce que l’on peut lire mardi sur la page d’accueil du serveur principal de l’Eglise catholique de France. Car le site a été victime du piratage d’un hacker faisant référence à l’Algérie. Un drapeau algérien sur fond noir a remplacé le site habituel et le pirate, qui a signé son forfait du nom de Kha&miX, publie une liste de 475 sites de diocèses ou d’abbayes qu'il dit avoir sous son contrôle. Test à l'appui, ces sites semblent cependant fonctionner normalement.

Un lien renvoie également sur le site Discover Islam, avec ces mots : "pas Dieu mais Allah et Mohammed et le messager d’Allah". La date du 1er novembre est également mentionnée, mais n’a rien à voir avec la Toussaint : il s’agit du 1er novembre 1954, jour du début officiel de l’insurrection en Algérie. L’Eglise catholique de France, contactée par Europe1.fr, n’a pas répondu à  nos sollicitations.

Des cibles surprenantes

A en croire sa page Facebook, Kha&miX n’en est pas à son coup d’essai : outre le piratage du site de l’Eglise catholique, il se targue d'avoir réalisé plusieurs attaques, dont un certain nombre visant la France, et met en avant diverses captures d’écran de ses actions  : l’espace téléspectateur de France 3, l’université de Provence et l’université Paris-Descartes.

Le message de Kha&miX rappelle celui laissé fin septembre sur les sites de plusieurs mairies françaises, elles aussi victimes de piratage. On pouvait alors y lire la même référence à la date du 1er novembre 1954. Signé du pseudonyme Ma3sTr0-DZ, le message appelait également les "jeunes Algériens" à manifester "contre le régime", selon Le Monde.

Rien de tel dans les piratages de Kha&miX, dont les revendications hésitent entre la libération de la Palestine, la "vengeance" des Algériens et le "non au racisme" et à la guerre. Mais globalement, il semble surtout intéressé par le fait d’étaler son nom en grandes lettres sur le net.