L'autre combat des anti-mariage gay

  • A
  • A
L'autre combat des anti-mariage gay
@ MAXPPP
Partagez sur :

Interdits de manif sur les Champs-Elysées, ils veulent porter l'affaire devant le Conseil d'Etat.  

L'INFO. Les anti-mariage gay ne défileront pas dimanche sur les Champs-Elysées. Dans une ordonnance rendue mardi (A consulter ici en PDF), le tribunal administratif de Paris a donné raison à la préfecture de police de Paris et a confirmé l'interdiction pour Frigide Bardot et ses amis de défiler sur la plus belle avenue du monde.

Pourquoi la préfecture avait dit non. Dès le 22 février, la préfecture de police de Paris avait informé le collectif "La manif pour tous" de l'impossibilité de "se rassembler sur le secteur" des Champs-Elysées et ce, pour "des raisons d'ordre public". "La proximité géographique de plusieurs institutions sensibles" combinée au plan vigipirate "rouge renforcé" exclut "la tenue de toute manifestation revendicative" dans cette zone", avait argumenté la préfecture.

Et maintenant ? Frigide Barjot, l'une des chefs de file du collectif, a confié à l'Express être prête à porter l'affaire devant le Conseil d'Etat, la plus haute juridiction administrative, invoquant "une atteinte à la liberté de réunion des Français". En attendant, les anti-mariage gay ont été obligés de revoir leur itinéraire. Sur son compte Twitter, Christine Boutin a détaillé jeudi le parcours qui sera finalement emprunté dimanche par les manifestants : "départ saint Augustin et Auteuil et arrivée avenue Grande Armée !"

Pour rappel. Selon la loi du 8 juin 1935, toute manifestation sur la voie publique est soumise à l'obligation d'une déclaration préalable en préfecture. Si cette dernière "estime que la manifestation projetée est de nature à troubler l'ordre public, elle l'interdit par un arrêté".