L’autre 14 juillet de Carla Sarkozy

  • A
  • A
L’autre 14 juillet de Carla Sarkozy
Carla Bruni-Sarkozy affirme vouloir "protéger" sa vie intime.@ REUTERS
Partagez sur :

La Première dame a reçu jeudi dix femmes de marins à Brégançon. Et le journal Var Matin.

Carla Bruni-Sarkozy a célébré le 14 juillet à sa manière. La Première dame de France a reçu, jeudi au Fort de Brégançon, dix femmes de marins engagés depuis près de quatre mois au large de la Libye. Une réception placée sous le signe du "deuil" comme l’a souligné l’épouse du chef de l’Etat dans une interview exclusive accordée au journal Var Matinà paraître vendredi.

Carla Bruni-Sarkozy, "rayonnante, épanouie dans des formes qu’elle ne songe même plus à dissimuler", peut-on lire dans le quotidien, voulait "faire un geste" après la perte de nouveaux soldats français en Afghanistan.

Sans protocole mais autour de quelques "macarons", la Première dame, tout de rose vêtue, a "charmé tout son auditoire", écrit Var Matin. Louant des "femmes de courage", Carla Bruni-Sarkozy s’est gardée de parler layette ou même de politique, précise le journal.

"Ce serait déplacé de trop en parler"

Interrogée sur "la discrétion" entourant sa grossesse par Var Matin, l’épouse du chef de l’Etat évoque tout simplement le respect de sa vie privée mais aussi la pudeur. "D’abord pour me protéger, pour ne pas exhiber toute ma vie intime. C’est un très grand bonheur pour moi, mais il est somme toute banal, et d’un autre côté, les gens ont bien d’autres problèmes, et ce serait déplacé de trop en parler", souligne Carla Bruni-Sarkozy en précisant qu’elle ne connaît pas non plus le sexe de son enfant malgré les rumeurs.

La Première dame a ensuite rendu longuement hommage à son mari. Parlant de "l’homme de sa vie", l’épouse de Nicolas Sarkozy évoque "quelqu’un d’humain" contrairement à "d’autres présidents de la République", ce qui, selon elle, ne manque pas d’exaspérer "une certaine élite".

Des raisons qui poussent ainsi l’ancienne top model à souhaiter qu’il soit candidat en 2012 "pour la France".

Une carrière musicale "entre parenthèses"

Quant à sa carrière dans la chanson, Carla Bruni-Sarkozy a choisi de la mettre "entre parenthèse". "J’ai fait un album, mais il n’est pas tout à fait terminé, en raison de ce bonheur à venir, inattendu et inespéré. Je me suis aperçue que je ne pourrais pas assurer la promotion de l’album avant plusieurs mois, mais je ne l’ai pas du tout remisé dans un tiroir !", précise-t-elle au quotidien.