L’autorité des profs en question

  • A
  • A
L’autorité des profs en question
@ MaxPPP
Partagez sur :

Les difficultés que rencontrent les enseignants sont parfois dues aux critiques des parents.

66% des parents d'élèves scolarisés estiment que les enseignants n'ont pas suffisamment d'autorité sur les élèves. Les jeunes de 15 à 24 ans sont 65% à penser la même chose, selon un sondage CSA pour l'Association des parents d'élèves de l'enseignement libre (Apel), à paraître mercredi dans La Croix.

Si certains enseignants se retrouvent en difficulté, c'est en partie à cause des classes trop chargées, mais c'est aussi à cause des parents, qui soutiennent trop peu les équipes éducatives. voire, les critiquent. Plus de deux parents sur trois avouent d’ailleurs ne pas reconnaître l'autorité des enseignants.

"Il y a de plus en plus de familles qui remettent en cause ou semblent remettre en cause l’autorité des enseignants. Beaucoup demandent la justification d’une décision d’un enseignant, d’un conseil de classe ou même d’une note. Ça met bien-sûr l’enseignant en difficulté dès lors qu’il comprend qu’il n’y a plus de confiance", explique Patrick Lalague, chef d'établissement à Bondy, en Seine-Saint-Denis.

Multiplier les rencontres

Le climat de défiance est réciproque. Si les enseignants craignent parfois les réactions des parents, les pères et mères, eux, se sentent parfois en position d'infériorité. Pour Béatrice Barrault, la présidente de l'association de parents d'élèves de l'enseignement libre, il faut multiplier les rencontres entre adultes. Elles permettent selon elle "aux familles de comprendre un règlement intérieur ou les exigences d’un enseignant dans telle ou telle matière". Et pour l’enseignant, les rencontres servent à "connaître les attentes des familles. Ça contribue à lever les incompréhensions qui existent."

A la rentrée, justement, une expérience doit être étendue à 1300 collèges. Son but : lutter contre l'absentéisme en faisant plus participer les parents à la vie de l'école.