L'Assemblée autorise la vente de lunettes sur le net

  • A
  • A
L'Assemblée autorise la vente de lunettes sur le net
L'Assemblée nationale a adopté, lundi en deuxième lecture, une série de dispositions favorisant la vente en ligne de lunettes et lentilles, tout en l'encadrant.@ Maxppp
Partagez sur :

POUVOIR D'ACHAT - Les députés ont favorisé la vente en ligne de lunettes et lentilles, tout en l'encadrant.

Le vote. Seriez-vous prêt à acheter des lunettes sur internet ? Dans peu de temps, cela deviendra possible. L'Assemblée nationale a adopté, lundi en deuxième lecture, une série de dispositions favorisant la vente en ligne de lunettes et lentilles, tout en l'encadrant. "L'impact que nous attendons est de permettre de transférer 1 milliard d'euros au minimum de pouvoir d'achat aux consommateurs", a lancé lundi le ministre de la Consommation, Benoît Hamon.

25.04.Lunettes.Opticien.930.620

© REUTERS

Quelles conditions à la vente en ligne ? Les députés ont validé le principe d'une plus grande ouverture de la distribution de verres et lentilles. Mais ils ont posé, par une série d'amendements, diverses conditions pour la vente en ligne. Le vendeur devra ainsi permettre au patient d'obtenir des informations et des conseils auprès d'un professionnel de santé qualifié en optique. Par ailleurs, la première délivrance de lentilles de contact sera encadrée, dans des conditions fixées par un futur décret. Et en cas de fortes corrections, la délivrance de verres correcteurs sera soumise à une prise de mesure de la vue. En outre, les prescriptions de verres correcteurs devront indiquer la valeur de l'écart pupillaire du patient, afin de faciliter leur achat en ligne. 

Fin du monopole des opticien-lunetiers. Suivant l'avis du Sénat, les députés ont également acté le principe que les magasins d'optique ne devront plus nécessairement être dirigés par un opticien-lunetier, comme c'était le cas jusqu'alors. Seule la délivrance de verres et lentilles correcteurs sera réservée, au sein de ces établissements, à ces professionnels.
Boursier.com - Sur internet, les lunettes pourraient coûter 50% moins cher

L'opposition vent debout. La droite s'est élevée contre le dispositif prévu, "mal ficelé et précipité". "Techniquement votre projet ne tient pas la route" et il est "gravissime pour la santé publique", selon François Vannson (UMP), opticien de profession, qui craint notamment qu'en cas d'achat sur internet les verres soient mal ajustés.  "Vous stigmatisez une profession", celle des opticiens-lunetiers, a aussi accusé Philippe Folliot (UDI). Les opticiens se sont également insurgés contre cette mesure. "L'optique et la contactologie (vente de lentilles) relèvent de la santé oculaire, on ne saurait l'assimiler à un produit de grande consommation", a ainsi déploré la semaine dernière Jean-Pierre Champion, directeur général de Krys Group. "Si le choix de montures correspond souvent à un achat plaisir, les verres sont avant tout des produits de santé", renchérissait Optic 2000.

Une baisse de 50% des prix ? Les Français consacrent un budget annuel de 88 euros aux lunettes et lentilles de contacts, ce qui en fait les Européens dépensant le plus dans ce domaine. Mais près de 3 millions de Français n'achètent pas de lunettes de vue, notamment en raison du prix élevé et du faible remboursement de leurs mutuelles. Le gouvernement et la majorité visent à transposer sur internet entre 5 et 10% du marché de l'optique, à terme. Selon l'association UFC-Que choisir, les prix pourrait baisser de 50% avec une telle ouverture. L'association avait ainsi chiffré, en avril dernier, les marges brutes des opticiens à 233% en moyenne.