L’appel de l’ex-compagnon de Ludmila

  • A
  • A
Partagez sur :

Ludmila Wandoren, malade du cancer, a lancé un appel aux dons pour ses enfants. Leur père réagit.

Le visage de Ludmila Wandoren a fait la Une de l’actualité le week-end dernier. Cette mère de famille, atteinte d’un cancer en phase terminale, lançait alors un appel aux dons. Mercredi, son ancien compagnon prend pour la première fois la parole. Himed Boulaabi se dit "abasourdi" et lance : "Qu’elle me laisse m’occuper des enfants".

"Samedi matin, il y a un ami qui est venu me prévenir à la maison. ‘Regarde, ton ex-femme passe sur la télévision’", raconte le mari des trois enfants de Ludmila Wandoren. Sa réaction à la vue des images est brutale : "Ça m’a sidéré, coupé les jambes, j’ai été abasourdi. J’ai appris par la télé et par tout le monde qu’elle avait des tumeurs au cerveau, qu’elle demandait des dons, que je n’existais pas, que j’étais un étranger", énumère Himed Boulaabi. "Et ça, ca fait très très très mal", confie-t-il.

"J’aime mes enfants"

Ludmila Wandoren, malade depuis cinq ans, a choisi de faire connaître son histoire, en se filmant et en déposant la vidéo sur le site de partage Youtube. "Qu’elle parle d’elle, qu’elle s’expose, ça ne regarde qu’elle", estime Himed Boulaabi. Mais "qu’elle n’expose pas mes enfants", met-il en garde.

"Ce que je demande ? Qu’elle me laisse m’occuper des enfants et qu’on réagisse autrement en tant que parents. Qu’elle n’oublie pas que ses enfants ont un père et que même si je n’en ai pas les moyens, je trouverais les moyens de les élever, quoi qu’il arrive", assure Himed Boulaabi. "J’aime mes enfants, je les ai jamais, jamais abandonnés", insiste-t-il.

Ludmila Wandoren dit, elle, avoir tout prévu pour l’avenir de ses enfants : sa fille aînée doit devenir la tutrice de la cadette et son fils partira rejoindre une tante à Cologne, en Allemagne. Elle assure que son ex-mari se trouve en Algérie. Himed Boulaabi, tunisien d’origine, vit dans l’Allier.