L’appel au secours de Marie-Christine Hodeau

  • A
  • A
L’appel au secours de Marie-Christine Hodeau
L'appel au secours de Marie-Christine Hodeau a été diffusé vendredi aux jurés.@ MAXPPP
Partagez sur :

La Cour a entendu vendredi l’appel aux gendarmes qu’a passé la victime de Manuel Da Cruz.

C’est un moment extrêmement fort qu’ont vécu vendredi les jurés de la Cour d’assises de l’Essonne. Le tribunal a diffusé la vidéo de la reconstitution de l’enlèvement, du viol et du meurtre de Marie-Christine Hodeau. Mais pas seulement. Les jurés ont également entendu l’appel au secours qu’a passé l’assistante maternelle, alors qu’elle se trouvait enfermée dans le coffre de la voiture de Manuel Da Cruz.

Elle a donné à deux reprises l'immatriculation de la voiture

"Au secours ! On est en train de m’enlever" : ce sont les premiers mots de Marie-Christine Hodeau aux gendarmes. A son interlocutrice, la joggeuse de 42 ans a expliqué que son agresseur avait "un grand couteau" et qu’elle avait été enfermée "dans le coffre d’une voiture en fuite". Quand on lui demande si elle connaît l’homme qui l’a enlevée elle répond non. C’est là qu’un autre gendarme prend son coup de fil.

A son deuxième interlocuteur, elle répète l’immatriculation de la voiture de son agresseur, qu’elle avait déjà donnée très distinctement. Et ce, avant de lâcher, presque en larmes : "il s’arrête !". Marie-Christine Hodeau pousse alors un cri. Et puis plus rien.

Les forces de l'ordre ont finalement mis la main sur la voiture, trois heures après le coup de fil de l'assistante maternelle. Son corps sera retrouvé deux jours plus tard.

Manuel Da Cruz est jugé depuis mercredi à la Cour d'assises de l'Essonne.