"L'apocalypse à Paris"

  • A
  • A
"L'apocalypse à Paris"
@ MAXPPP / Montage
Partagez sur :

TEMOIGNAGES - De nombreux Franciliens ont été piégés par la neige mercredi soir.

"Enfer blanc", "Apocalypse snow"... La journée de mercredi restera gravée dans la mémoire des habitants de l'Ile-de-France. Sur Facebook, Twitter, europe1.fr ou à l'antenne d'Europe 1, ils ont été nombreux à témoigner de leurs galères sur la route et exprimer leur colère.

"C'est Koh Lanta !"

Dans Paris, les piétons redécouvrent les joies de marcher dans la neige fraîche. "Ça fait crounche crounche très fort dehors quand les gens marchent", écrit Vertcerise sur Twitter. Pour Hortense, sur Facebook, "même pas peur" de marcher "en talons dans la neige". "C'est Koh Lanta dehors !", s'amuse Sheeeeeeeee sur Twitter. Jean-François est même prêt à "sortir les raquettes".

"Ce ne sont plus des pistes cyclables qu'il faut à Issy, mais des pistes de ski !", écrit ogermiyan sur Twitter. Et en effet, certains Franciliens ont tourné la situation en dérision en chaussant leurs skis. Sur Twitter, on pouvait trouver une photo d'un skieur sur l'autoroute. Un surfeur a même été filmé sur la N118, encore complètement bloquée jeudi matin.

La situation réjouit aussi les politiques. Ainsi Cécile Duflot n'hésite pas à montrer sa joie sur Twitter. "Ouaiiiis y'a pas d'ecole !!!! Ouaiiiis on rentre a la maison !!! Ouaiiiiis on va jouer à la neige !!!!!", écrit-elle. "Question "politiquement concrète" : peut-on aller au RV avec le président de la CNCCFP en bottes de ski ?", demande-t-elle quelques minutes plus tard.

"Cinq heures que je suis partie du boulot"

Sur les routes, les automobilistes trouvent la situation beaucoup moins drôle. "Cinq heure que je suis partie du boulot et on a fait que cinq kilomètres!!! reste 40 bornes... ras le bol!!!", s'énerve Audrey sur Facebook. La jeune femme a finalement mis 12h30 pour rejoindre son domicile. "J'habite Rozay-en-Brie, mon mari est parti du Val d'Oise à 14 heures et est toujours bloqué à 1 h 04. Je ne sais à quelle heure il parviendra à arriver", témoigne Nel22 sur europe1.fr. Sur Twitter, les mots clés "N118" et "Vélizy" étaient parmi les dix les plus populaires jeudi matin.

Sébastien est resté bloqué plus de 12 heures dans sa voiture, n'avançant que de quelques mètres. Une bouteille d'eau lui a été distribuée vers 4 heures du matin.

"C'est l'apocalypse partout autour de Paris. La DDE, la mairie, je ne sais pas qui est responsable, mais laisser Paris dans cet état c'est inacceptable", s'insurge un chauffeur de taxi, interrogé par Europe 1. Beaucoup d'automobilistes pointent du doigt l'état des routes et le manque de réactivité des autorités. "Ce qui est exaspérant, c'est que quand je suis partie du travail à midi la neige était déjà là mais il n'y avait pas de voitures. Alors les saleuses, elles avaient tout l'espace... c'est honteux !", explique Agnès, sur Europe 1.

"Neige à gogo, dodo au boulot"

Sur Facebook, Vincent s'amuse : "Neige à gogo, dodo au boulot". C'est en effet ce qui s'est passé pour des centaines de personnes, comme par exemple au technocentre Renault de Guyancourt dans les Yvelines. "On a retransmis le match de foot. On a même organisé un concert qui a fini vers 1h30 du matin avec 1.000 personnes. Ensuite les gens sont allés dormir, soit sur leur lieu de travail, soit dans les amphis qu'on avait surchauffés, de façon à ce que personne ne reste isolé", raconte Bernard Olivier, le directeur du centre.

Une situation qui fait en tout cas sourire Maïka, une Polonaise en visite à Paris. "En Pologne, on a 35 cm de neige et un peu plus de bordel qu'ici, et on roule !", dit-elle sur Europe 1.

Vous aussi vous avez vécu des heures difficiles ?Témoignez sur europe1.fr.