L’ "alliée" de la fille Bettencourt

  • A
  • A
L’ "alliée" de la fille Bettencourt
@ CAPTURE D'ECRAN TF1
Partagez sur :

Un courrier confirme que l'ex-comptable des Bettencourt informait la fille de la milliardaire.

La fille de Liliane Bettencourt, Françoise Meyers-Bettencourt, a bien demandé et reçu le "concours" de l'ex-comptable de la milliardaire, Claire Thibout. C’est ce que prouve une lettre publiée vendredi par Le Figaro, qui confirme que les deux femmes entretenaient une correspondance fréquente.

Cette lettre a été remise par Claire Thibout à la juge Isabelle Prévost-Desprez, après la découverte par les enquêteurs du versement de deux chèques de 200.000 euros sur le compte de l'ex-comptable.

Claire Thibout informait bien Françoise Meyers

Dans ce courrier "confidentiel", daté du 11 juillet 2007, la fille de la milliardaire demande à l'ancienne comptable de Liliane Bettencourt de lui prêter son "concours". "Les informations dont vous avez bien voulu nous faire part corroborent nos soupçons" sur les abus dont est victime sa mère, écrit Françoise Meyers-Bettencourt.

"Nous pouvons imaginer la situation délicate dans laquelle vous vous trouvez et sommes de ce fait sensibles à votre engagement de nous apporter, le moment venu, votre concours", poursuit la fille de l'héritière de L'Oréal, qui souligne que la lettre et son contenu doivent rester "strictement confidentiels".

Le témoignage de l’ex-comptable affaibli

L'avocat de Liliane Bettencourt, Georges Kiejman, a immédiatement sonné la charge et voit dans cette lettre "un pacte de corruption". D’autant que Françoise Meyers-Bettencourt, pour rassurer Claire Thibout, lui rappelle qu’en cas de licenciement elle aurait droit à une indemnité de 800.000 euros.

"Au moment où cette lettre a été écrite, Claire Thibout avait déjà livré à Françoise Meyers toutes ses informations sur ce qui se passe au domicile de Liliane Bettencourt. Parler d'un ‘pacte’, c'est de l'interprétation, que je conteste formellement", a répliqué l’avocat de l’ex-comptable, Antoine Gillot.

>> Vous avez raté un épisode de l’affaire ? Séance de rattrapage avec Europe1.fr