L'aéroport d'Ajaccio débloqué

  • A
  • A
L'aéroport d'Ajaccio débloqué
@ MAXPPP
Partagez sur :

Des militants ont bloqué, samedi matin, l'accès à l'aéroport d'Ajaccio et au port de Bastia.

Grosses perturbations en Corse, samedi matin. Pendant une demi-journée, des militants indépendantistes ont mené des opérations de blocage à Bastia et à Ajaccio. Plusieurs milliers de touristes ont été touchés, soit au départ soit à l'arrivée sur l'île.

Ces militants protestaient contre le statu quo concernant le transfert sur l'île des prisonniers corses incarcérés sur le continent. "Les familles des prisonniers ont décidé de bloquer l'aéroport d'Ajaccio et le port de Bastia pour montrer comme il est difficile de rentrer chez soi", a assuré un responsable de l'association Sulidarità, Dominique Tafani. "Aujourd'hui, les familles sont désespérées et elles ont décidé de mener des actions qui vont monter en intensité dans les jours et les semaines qui viennent", a-t-il ajouté.

Ils réclament que soit appliquée la loi pénitentiaire de novembre 2009, qui prévoit que "les prévenus dont l'instruction est achevée et qui attendent leur comparution devant la juridiction de jugement peuvent bénéficier d'un rapprochement familial". L'Assemblée de Corse, majoritairement à gauche depuis les élections de mars 2010, a voté en mai à l'unanimité une motion demandant le transfèrement dans les prisons insulaires de tous les condamnés corses tandis que le député UMP de Haute-Corse, Sauveur Gandolfi-Scheit, a déposé un projet de loi en ce sens. La Chancellerie a indiqué samedi que Michèle Alliot-Marie recevrait début septembre les élus corses à ce sujet.

L'aéroport d'Ajaccio bloqué

A Ajaccio, une centaine de militants indépendantistes ont empêché l'accès à l'unique route menant à l'aéroport Napoléon-Bonaparte, contraignant certains touristes, souvent excédés, à s'y rendre à pied, en tirant leurs valises sur plusieurs kilomètres. Quelques vols ont été retardés. Une "poignée de personnes" n'ayant pas pu prendre l'avion samedi soir s'est vu offrir de la nourriture et de quoi boire, a-t-on appris de source aéroportuaire. Une salle de l'aéroport a par ailleurs été mise à leur disposition pour la nuit.

Le port de Bastia paralysé

A Bastia, l'accès au port de commerce a également été inaccessible toute la matinée, bloquant près de 3.000 personnes, à qui un médecin et des pompiers ont distribué de l'eau afin de prévenir toute déshydratation. Les deux manifestations ont entraîné des embouteillages de plusieurs kilomètres aux abords des deux villes jusqu'en fin d'après-midi. "A 17H00, les quatre bateaux qui étaient à quai avaient tous quitté le port", a-t-on précisé à la préfecture de Haute-Corse.