L'accueil des enfants reste difficile

  • A
  • A
L'accueil des enfants reste difficile
La France manque cruellement de crèches.
Partagez sur :

EXCLU - Selon le dernier rapport sur l'accueil des enfants, moins d'un bébé sur deux est gardé.

Les années passent, la situation des crèches françaises ne s'améliore pas. Selon un rapport de l'observatoire de la petite enfance que s'est procuré Europe 1, il manquerait toujours 500.000 places en crèche.  A en croire ce document, pour 100 enfants âgés de moins de trois ans, il y aurait ainsi moins de 50 places de garde, 49,9 très exactement. Parmi ceux-ci, 28 sont gardés par une assistante maternelle, 15 sont dans une crèche collective, cinq sont déjà à l'école et deux sont gardés à la maison.

Ombeline, six mois, pas de place en crèche

Sylvie, fonctionnaire et mère de famille d'une petite Ombeline âgée de six mois, raconte au micro d'Europe 1 les difficultés qu'elle rencontre pour faire garder sa fille. "Nous avons fait des démarches bien avant sa naissance. Pourtant, je n'ai pas obtenu de place en crèche collective ni en crèche familiale. Avec mon mari, on a également démarché les crèches associatives et les crèches parentales du quartier, sans succès", constate-t-elle.

En dernier recours, comme beaucoup de ceux qui ne peuvent pas faire garder leur enfant, Sylvie a choisi d'élever elle-même Ombeline. "Là, je suis en congé parental, j'ai mis ma vie professionnelle entre parenthèse le temps de trouver une solution. Mais s'arrêter, ce n'est jamais bien vu dans une carrière professionnelle", s'inquiète-t-elle. Dans ces conditions, pas étonnant de voir les crèches clandestines proliférer…

Une concertation nationale sur les besoins

Alors pour trouver une solution aux problèmes de toutes les Sylvie de France, Dominique Bertinotti, la ministre de la Famille, vient de lancer une concertation nationale sur les besoins des parents en matière de mode de garde. Une idée qui laisse certaines mères de famille de marbre : "Il est plus temps de prendre des actes que de concerter", martèle Sylvie. "Les problèmes, on les connait, on sait qu'il manque des places, principalement en crèche. Le gouvernement nous dit 'nous ne faisons pas de politique du chiffre', mais aujourd'hui il y a un vrai besoin quantitatif", se désole-t-elle.

D'autant qu'il y a de vraies disparités en France. Selon l'Observatoire de la petite enfance, tous modes de garde confondus, la capacité d'accueil varie en France selon les départements, de neuf à 80 places pour 100 enfants. Le grand Ouest semble à ce titre le plus favorisé, tandis qu'à l'opposé, la Corse et le pourtour méditerranéen n'ont que peu de places à offrir. Pour faire garder son nouveau-né, la meilleure solution semble donc être de déménager…