L'abattoir de Lampaul-Guimiliau bloqué

  • A
  • A
L'abattoir de Lampaul-Guimiliau bloqué
Près de 1.500 devraient être abattu après avoir attendu tout le week-end, du fait d'une grève.@ REUTERS
Partagez sur :

Des salariés de la société d'abattage de porcs Gad SAS, dans le Finistère, réclament de meilleures primes de licenciement.

Des salariés de la société d'abattage de porcs Gad SAS, en redressement judiciaire depuis février, bloquent l'abattoir de Lampaul-Guimiliau dans le Finistère afin de réclamer de meilleures primes de licenciement, a constaté dimanche un journaliste de l'AFP. Les salariés se relaient nuit et jour depuis vendredi devant le site qui emploie 850 personnes, ainsi qu'une centaine d'intérimaires. Dimanche matin, une quarantaine de personnes bloquaient toujours l’entrée du site avec des pneus usagés et du fumier.

Le site est fermé le week-end, mais les salariés bloquaient symboliquement un lot de 1.400 porcs en attente d'abattage. A la suite d'une AG tenue dimanche en fin d’après-midi, les salariés ont décidé qu'une équipe abattrait ces cochons lundi, "une décision douloureuse" selon Jean-Marc Détivelle, un des représentants FO de l'abattoir, prise "pour montrer que l'on veut continuer à travailler, et travailler à Lampaul".

Ce mouvement intervient alors que le tribunal de commerce de Rennes doit examiner mercredi le plan de continuation, qui prévoit notamment la fermeture du site de Lampaul-Guimiliau.