Incendie sur l'A9 : les pompiers luttent contre le feu, la circulation reprend

  • A
  • A
Incendie sur l'A9 : les pompiers luttent contre le feu, la circulation reprend
Un incendie ravage la garrigue près de Narbonne (illustration)@ MAXPPP
Partagez sur :

INFO E1 - Un incendie dans la garrigue a fortement perturbé la circulation provoquant à la mi-journée 130 km de bouchons près de Narbonne.

L'INFO. L'autoroute A9 était coupée mercredi après-midi dans les deux sens au sud de Narbonne en raison d'un feu de garrigue, non loin de Peyriac-de-Mer, dans l'Aude. France 3 Languedoc a comptabilisé 130 kilomètres de bouchons entre Lézignan, Leucate, Narbonne et Béziers, à la fois sur l'A9 et l'A61. Selon les informations d'Europe 1, la circulation reprenait peu à peu, mercredi soir, vers 19 heures.



Quid de la circulation ? "La situation va vers le mieux. La circulation des automobilistes qui étaient bloqués vient d'être rouverte. Par contre, pour tous les automobilistes qui voudraient se rendre sur le secteur de Narbonne, le secteur reste fortement déconseillé, tant que la maitrise de l'incendie n'est pas totale", a informé Pascal Aubert, chef du pôle exploitation chez Vinci Autoroutes.

"En venant d'Orange, et en direction de l'Espagne, la sortie est obligatoire à Béziers ouest. A partir de cette sortie, on peut rejoindre Toulouse en prenant la D610 et en retrouvant l'A61 au niveau de Carcassonne. En venant de l'Espagne, la sortie au niveau de Montpellier et Orange est obligatoire à Leucate. Et en venant de Toulouse  la sortie est obligatoire à Lévignan sur l'A61", a-t-il détaillé au micro d'Europe 1.

Le feu s'est déclaré à la mi-journée et, en raison de la progression des flammes, l'autoroute a été coupée vers 14h20 car l'incendie dégageait une importante fumée, interdisant toute circulation, ont constaté des témoins. Les pompiers ont mis en œuvre d'importants moyens, notamment aériens, pour lutter contre le sinistre. Aucune habitation n'était menacée vers 15h, ont précisé les gendarmes. Les pompiers du département évaluaient à une quinzaine d'hectares la surface de garrigue déjà détruite par le feu.



>> LIRE AUSSI - Les mauvais réflexes des Français sur l'autoroute