Koh Lanta : pas (encore) d'information judiciaire

  • A
  • A
Koh Lanta : pas (encore) d'information judiciaire
@ Capture - Compte Twitter de Franck Firmin-Guion
Partagez sur :

Le parquet de Créteil a démenti l'ouverture d'une information judiciaire pour "homicide involontaire" sur la mort de Gérald Babin.

L'INFO.  Le parquet de Créteil a démenti mercredi toute ouverture d'information judiciaire sur les circonstances de la mort de Gérald Babin, le participant de Koh-Lanta décédé le 22 mars lors du tournage de l'émission. "On dément toute ouverture d'information judiciaire. On ne peut pas fixer de calendrier. Aucune décision n'a été prise", a indiqué le parquet. Une source judiciaire avait auparavant annoncé l'ouverture prochaine d'une information judiciaire contre X du chef d'homicide involontaire. L'autopsie avait permis d'établir que la mort du jeune homme était imputable à "une défaillance cardiaque sur cardiopathie dilatée", une pathologie du cœur.

Quatre mois d'enquête préliminaire. Pour l'heure, les investigations se cantonnent depuis quatre mois à une enquête préliminaire pour "homicide involontaire". L'ouverture d’une information judiciaire, et donc la saisine d'un juge instruction, impliquerait que le parquet dispose d’éléments probants, appelant à des investigations plus profondes sur les conditions et les causes du soudain décès de Gérald Babin.

02.04 kohlanta.naufrage.jpg

© Capture - Compte Twitter de Denis Brogniart

Plainte de la famille après des révélations. En avril dernier, la famille du candidat avait déposé une plainte contre X pour "violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner", "homicide involontaire aggravé", "mise en danger de la vie d'autrui" mais également "entrave aux mesures d'assistance","omission de porter secours", "atteinte à la dignité des personnes" et "travail dissimulé". Cette disposition faisait suite aux révélations anonymes d'un supposé membre d'Adventure Line Productions (ALP), la société productrice du show, mettant en cause l'attitude de l'entreprise et le médecin urgentiste de l'émission qui aurait tardé à évacuer le candidat victime d'une série de malaises. Le Dr Thierry Costa s'était suicidé au Cambodge dans les jours qui ont suivi cette publication.

02.04 kohlanta.site.jpg

© Capture - Compte Twitter de Franck Firmin-Guion

La version de la production. Doté d'un physique imposant et athlétique, Gérald Babin avait comme tous les autres candidats, bénéficié d'une visite médicale lors du processus de sélection, dont un électrocardiogramme, d'après ALP. Selon la société de production, Gérald Babin, peu avant sa mort, a été pris de crampes lors du premier jeu qui suit l'arrivée des participants sur le site. Il a été pris en charge par le médecin urgentiste de l'émission qui lui a prodigué les premiers soins, avant de décider de l'évacuer vers l'hôpital, où il est mort.

Après ce décès, le premier dans un programme de téléréalité français, TF1 avait  annulé la saison 2013. ALP avait qualifié les accusations formulées dans le témoignage anonyme de "mensongère et odieuse" et avait donc porté plainte pour diffamation.

"Une enquête judiciaire dira nécessairement toute la vérité sur les causes et circonstances du décès de Gérald Babin et démontrera que toutes les règles de sécurité ont été respectées" assurait alors la société de production qui avait remis l'ensemble de ses rushs à la justice.