Klarsfeld : "l'histoire n'a plus beaucoup d'importance" (E1)

  • A
  • A
Partagez sur :

Serge Klarsfeld dit ne pas avoir été surpris par le sondage publié lundi et qui montre une méconnaissance des jeunes de la rafle du Vel d'Hiv perpétrée les 16 et 17 juillet 1942. "J'ai pris acte", a confié le président de l'association Fils et Filles de Déportés Juifs de France. "Cela montre une dégradation du niveau d'instruction de la jeunesse. Avant, les gens apprenaient par coeur, connaissaient les chronologies, et il y avait une autorité derrière l'enseignant. Aujourd'hui, ça a changé, l'histoire n'a plus beaucoup d'importance", a résumé celui qui compose avec sa femme, Beate, le célèbre couple de "chasseurs nazis".

Toutefois, Serge Klarsfeld n'a pas souhaité mettre en cause l'enseignement de la Shoah, qu'il juge "remarquable". Mais, dit-il, "il y a sans doute des jeunes qui ne veulent pas l'écouter pour des raisons politiques". Ainsi que "ce nouvel antisémitisme qui fait que certains enseignants rechignent à s'opposer à certains de leurs élèves". L'avocat conclut en espérant que "la tragédie du Vel d'Hiv prendra sa place dans l'histoire comme la Saint-Barthélémy".