Khider, le récit d'une incroyable évasion

  • A
  • A
Khider, le récit d'une incroyable évasion
@ Max PPP
Partagez sur :

RÉCIT - Christophe Khider et Omar Top El Hadj se retrouvent devant la cour d'assises de Lyon.

Comment Christophe Khider et Omar Top El Hadj ont-ils pu contourner les dispositifs de sécurité de la prison de Moulins-Yzeure, pourtant l'une des plus sécurisées de France ? C'est l'une des questions à laquelle tentera de répondre la cour d'assises de Lyon à partir de mardi. Les deux détenus et leurs trois complices présumés comparaissent durant trois semaines pour expliquer notamment les circonstances de leur l'évasion et de la cavale qui a suivi. L'occasion pour Europe1.fr de revenir sur cette spectaculaire évasion à l'explosif.

Une évasion en plein parloir. En ce dimanche 15 février, de nombreuses familles ont profité du week-end pour venir rendre visite à leurs proches incarcérés. Le parloir est plein et seize enfants sont présents dans la salle. Christophe Khider discute avec sa compagne et Omar Top El Hadj se trouve quant à lui en compagnie de sa sœur. Il est à peine 16 heures quand le braqueur aux trois tentatives d'évasions sort son arme blanche, alors qu'Omar Top El Hadj dégaine un pistolet.

01.04-prison-930620

Deux surveillants pris en otage. Les deux hommes prennent alors le surveillant en otage avant de faire sauter la porte du sas qui mène vers l'extérieur. Les explosifs auraient été apportés lors des précédentes visites de la compagne de Christophe Khider et de la concubine d'un codétenu. Quelques instants plus tard, une deuxième explosion se fait entendre. Un second surveillant qui se trouvait sur leur passage est lui aussi pris en otage et son arme récupérée par les fuyards. Des coups de feu sont échangés et après plusieurs minutes de négociation, le directeur de la prison accepte d'ouvrir les portes de son établissement pour ne pas mettre en danger la vie des deux gardiens.

De violents car-jackings. Une fois dehors, les deux évadés prennent la fuite à bord d'une voiture volée. Débute alors une cavale de deux jours durant laquelle les deux fugitifs changent plusieurs fois de véhicule. Très rapidement, à hauteur de Nevers, soit après 30 minutes de cavale, les évadés échangent leur petite citadine contre une puissante berline allemande. Ils atteignent la région parisienne vers 19 heures.

Les deux évadés recherchés activement :



La grande évasion de Moulin de Khider et Top El...par 720par576

Au péage, la consigne a été passée de ne prendre aucun risque pour les otages. Des recommandations vaines, puisque les deux fuyards forcent le passage. Les gendarmes, en charge de suivre à distance le véhicule, constatent une halte à hauteur d'Evry, où les deux otages sont libérés. Deux heures plus tard, ces derniers sont retrouvés au bord de la nationale 7. Marqués d'ecchymoses et légèrement choqués, ils se sont vu prescrire cinq et sept jours d'ITT.

Un enfant en otage. Par la suite, les gendarmes enregistrent une deuxième pause à hauteur de Montreuil, près du domicile d'Omar Top El Hadj. S'en suivent plus de deux heures de cavale qui échappent à toute surveillance. Leur trace est finalement retrouvée vers 23 heures, à hauteur de Camon, en Picardie. Là, un grand-père et son petit fils sont pris en otage et leur véhicule "réquisitionné" par les fuyards. Ces nouveaux otages sont à leur tour relâchés, sains et saufs, vers 5 heures du matin, près d'Arras et une nouvelle voiture est volée.

01.04-gd-pere-khider-930620

Une longue course-poursuite. La cavale des deux hommes prend fin mardi matin au terme d'une longue course-poursuite qui s'est terminée sur l'autoroute A86, près de Créteil, dans le Val-de-Marne. Les policiers avaient été alertés de la présence des fuyards par un homme qui s'était fait voler son véhicule. Là, sous un tunnel à Fontenay-sous-Bois, le véhicule des deux malfaiteurs et le véhicule des policiers ont percuté un camion, stoppant net une cavale qui aura duré moins de 48 heures. Des tirs ont été échangés et trois policiers ont été légèrement blessés dans la collision. Christophe Khider, lui, a été blessé à l'épaule. 

01.04-voiture-khider-930620

Condamné à treize reprises depuis 1999, notamment pour tentative de meurtre d'un policier, Omar Top El Hadj a raconté dans un livre, Condamné à vivre, publié en 2012 chez Flammarion, son "enfer" en prison, fait de transferts répétés et de mise à l'isolement. Le procès devrait durer trois semaines et le verdict est attendu le 19 avril.