Kerviel condamné à 3 ans de prison ferme

  • A
  • A
Kerviel condamné à 3 ans de prison ferme
@ REUTERS
Partagez sur :

MINUTE PAR MINUTE - Il devra également payer 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts.

11h30 : La condamnation de l'ex-trader constitue "une espèce de réparation morale", estime Me Jean Veil, l'un des avocats de la banque. "Cela confirme ce que la Société Générale a toujours dit à ses actionnaires, à ses salariés qui ont subi un très grave préjudice du fait des agissements frauduleux de Jérôme Kerviel", assure-t-il à la presse.

11h18 : Jérôme Kerviel va appel de cette condamnation, annonce son avocat Me Olivier Metzner. "Bien évidemment, dès aujourd'hui, nous allons interjeter appel de ce jugement inacceptable par son caractère totalement excessif", assène-t-il.

11h15 : L'avocat de l'ex-trader juge la décision "déraisonnable".

Jérôme Kerviel le 5 octobre

© REUTERS

10h55 : Jérôme Kerviel est condamné à cinq ans de prison dont trois ferme. Le président de la 11e chambre, Dominique Pauthe, l'a déclaré coupable des trois chefs retenus contre lui : abus de confiance, faux et usage de faux, et introduction frauduleuse de données dans un système informatique. Au terme de trois semaines de procès, en juin dernier, l'accusation avait demandé cinq ans de prison dont quatre ferme contre l'ancien trader.

10h53 : L'ex-trader est également condamné à payer 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts à la SocGen, la banque pour laquelle il travaillait. Compte tenu de ses revenus, il lui faudrait 170.000 ans pour payer cette somme.

10h52 : L'ex-employeur de Jérôme Kerviel, la Société Générale est en droit d'obtenir réparation, selon le jugement.

10h43 : Jérôme Kerviel est reconnu coupable de "faux et usage de faux". "Le faux et l'usage de faux sont constitués", d'après le jugement lu par le président du tribunal, Dominique Pauthe.

10h41 : Le président de la 11e chambre du tribunal correctionnel de Paris passe au dernier chef d'accusation : "faux et usage de faux".

10h40 - L'ex-trader est également reconnu coupable "d''intrusion frauduleuse dans un système de traitement de données", dans la lecture de son jugement.

10h30 - Le président passe au second délit pour lequel est jugé Jérôme Kerviel : "introduction frauduleuse de données dans un système informatique". Le troisième délit étant : "faux et usage de faux".

10h23 - "Jérôme Kerviel déclaré coupable d'abus de confiance", premier délit abordé par le tribunal correctionnel de Paris dans la lecture de son jugement. "Les éléments indiqués par la défense ne permettent pas de déduire que la Société Générale ait eu connaissance des activités frauduleuses de Jérôme Kerviel (...)", assure également le président de la 11e chambre du tribunal correctionnel, Dominique Pauthe.

10h20 - L'ex-trader de la Société générale n'a eu "aucune autorisation de sa hiérarchie" pour spéculer à outrance et s'est attaché à tromper les services de contrôle de la banque, estime le tribunal correctionnel de Paris.

10h17 - "Jérôme Kerviel s'est situé en parfaite connaissance de cause, en dehors de son mandat de trader", selon le jugement.

10h05 - Le président de la 11e chambre du tribunal correctionnel de Paris commence vers 10h00 la lecture du jugement dans le procès de l'ancien trader de la Société Générale Jérôme Kerviel, poursuivi pour une perte record de près de cinq milliards d'euros début 2008.

L'ancien trader de la Société Générale Jérôme Kerviel

© REUTERS

09h57 - Arrivée de Jérôme Kerviel au palais de Justice. Au terme de trois semaines de procès, en juin dernier, l'accusation a demandé cinq ans de prison dont quatre fermes contre l'ancien trader, âgé de 33 ans, devenu consultant en informatique.