Karim Achoui : "l'ombre d'un commissaire de l'antigang rôde dans cette affaire"

  • A
  • A
Karim Achoui : "l'ombre d'un commissaire de l'antigang rôde dans cette affaire"
@ MAXPPP
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - L'ex-avocat du milieu va assister mardi au procès de sa propre tentative d'assassinat.

"J'ai émis une conviction, qui n'a pas varié depuis 6 ans : je considère encore aujourd'hui que l'ombre d'un commissaire de police de l'antigang de Versailles rôde dans cette affaire", a déclaré l'ex-avocat Karim Achoui, mardi au micro d'Europe 1. Radié du barreau en 2012, il avait été victime d'une tentative d'assassinat en 2007, en plein Paris. Mardi matin, la cour d'assises de Paris doit juger six personnes accusées d'être impliquées dans cette affaire. "J'espère que ces longs débats, pendant trois semaines, permettront d'éclairer la justice et d'approcher de la vérité", a poursuivi l'ex-avocat du milieu. 

>> A LIRE AUSSI - Karim Achoui en tournage… pour jouer son propre rôle

Sa conviction, Karim Achoui se l'est forgée, dit-il, en "travaillant le dossier". Selon lui, "les relations, les maillages téléphoniques qui ont été reconstitués au travers des fadettes et la géolocalisation, nous permettent d'être certains que ces deux hommes, le tireur présumé et ce fonctionnaire de police, étaient dans des rapports extrêmement proches, extrêmement étroits, entre la période où l'attentat se préparait, a été commis et juste après."

Dans quel état d'esprit se trouve-t-il à quelques heures de ce procès et de ce face-à-face avec ceux qui auraient tenté de l'assassiner ? "Les marches du palais de justice qui mènent à la cour d'assises, je les connais pour les avoir arpenté de nombreuses fois notamment ces dernières années, notamment du côté des accusés", livre-t-il. "Je vais m'y rendre plutôt serein parce que je serai du bon côté", conclut enfin Karim Achoui.