Jugés pour avoir voulu tuer Alain Orsoni

  • A
  • A
Jugés pour avoir voulu tuer Alain Orsoni
@ MAXPPP
Partagez sur :

Ils voulaient venger un des leurs et projetaient d’assassiner le militant nationaliste.

Sept hommes soupçonnés d'avoir voulu tuer l'ancien militant nationaliste corse Alain Orsoni en 2008 comparaissent à partir de lundi devant le tribunal correctionnel de Marseille.

L'affaire jugée à partir de lundi est survenue au milieu d'une série de morts violentes qui a décimé le milieu du grand banditisme corse depuis le décès, en 2006, de "Jean-Jé" Colonna, parrain présumé du sud de l'île et garant de l'équilibre avec le nord. Sa disparition aurait déclenché une guerre de succession. Son cousin Jean-Claude Colonna et Ange-Marie Michelosi ont, eux, été abattus en juin et juillet 2008.

Règlements de comptes au sein du banditisme corse

Selon l'accusation, les sept prévenus auraient voulu venger la mort d’Ange-Marie Michelosi, dont Alain Orsoni aurait été le commanditaire, et défendre l'héritage de "Jean-Jé" Colonna.

Les juges vont revenir en détail sur quatre jours de surveillance policière, intervenus entre le 26 et le 29 août 2008. Pendant plusieurs jours, les sept prévenus sont apparus armés et grimés aux abords des lieux fréquentés par Alain Orsoni. Un renseignement anonyme est parvenu aux policiers et a mis fin aux agissements du petit groupe. Les prévenus ont toujours affirmé qu’ils n’avaient pas le projet d’assassiner le militant nationaliste. Ils auraient seulement voulu le "surveiller" par méfiance.