Jugé pour avoir décapité sa femme

  • A
  • A
Jugé pour avoir décapité sa femme
@ MAX PPP
Partagez sur :

Le procès de Philippe Cousin s’est ouvert lundi. Sa femme aurait refusé d’avoir un enfant.

Nicole a été décapitée en avril 2007, avec un couteau de cuisine, dans sa chambre. Son mari, Philippe Cousin, a immédiatement appelé sa belle-famille puis les forces de l’ordre pour les prévenir de "l'horreur de son acte". Cet homme de 53 ans est jugé depuis lundi matin devant les assises du Pas-de-Calais, à Saint-Omer.

Veste grise, petites lunettes, Philippe Cousin a parlé dès l'ouverture des débats de ses "remords", de sa "honte" et de sa "culpabilité" après ce geste "abominable". Reste qu'il n'explique toujours pas le crime.

Une "cocotte-minute"

Philippe Cousin, cadre de La Poste, marié depuis 25 ans, n’avait jamais fait parler de lui jusqu’à présent. Dans ses premières déclarations, cet homme timide, et soumis, avait évoqué une simple dispute domestique, avant de revenir en détails sur les difficultés de sa vie conjugale. Nicole, décrite comme une femme dominatrice, aurait toujours refusé d’avoir des relations sexuelles et d’avoir un enfant. Elle craignait de lui transmettre la maladie de son propre père, mort d’une sclérose en plaques. Son autopsie a confirmé qu'elle était vierge.

Cette situation de frustration, devenue insupportable arrivé au cap de la cinquantaine, pourrait avoir servi de déclencheur pour Philippe Cousin, décrit par son avocat comme une "cocotte-minute". En prison, l'homme a suivi une longue psychothérapie. Dans le box des accusés, il portait toujours lundi son alliance.

Philippe Cousin encourt la réclusion criminelle à perpétuité pour homicide volontaire par conjoint. Le procès est prévu pour durer deux jours.