Journée d'action syndicale le 23 mars

  • A
  • A
Journée d'action syndicale le 23 mars
@ Reuters
Partagez sur :

Cinq syndicats ont appelé à une journée pour l'emploi, le pouvoir d'achat et les retraites.

Ils s'étaient réunis pour décider des suites à donner au sommet social organisé lundi à l'Elysée, lors duquel Nicolas Sarkozy a annoncé qu'un projet de loi réformant les retraites serait présenté au Parlement en septembre. Cinq syndicats français ont appelé lundi à une journée de grèves et de manifestations le 23 mars pour l'emploi, le pouvoir d'achat et les retraites.

"La situation économique et sociale nécessite l'intervention convergente des salariés du public comme du privé, des retraités, des privés d'emplois, pour porter avec force leurs attentes et défendre leurs intérêts communs", écrivent la CFDT, la CGT, la FSU, l'Unsa et Solidaires dans un communiqué diffusé à l'issue de la réunion.

Les membres de l'intersyndicale formée la semaine dernière (CFDT, CFE-CGC, CGT, FSU, Solidaires et Unsa) ont été rejoints pour cette réunion par FO, qui n'avait pas participé à la précédente intersyndicale mais "entend confronter les analyses" en vue d'une unité d'action, a dit un porte-parole du syndicat. La CFTC y a également participé en qualité d'observateur. Mais FO, la CFE-CGC et la CFTC n'ont pas signé le texte.

Selon les signataires, "le gouvernement n'a apporté aucune réponse concrète sur l'emploi, les salaires, le pouvoir d'achat, les conditions de travail et les politiques publiques. […] Il renvoie la question des chômeurs en fin de droits à une concertation", ajoutent-ils, et "ne dit rien non plus sur le malaise dans la fonction publique".

Quant aux retraites, "les organisations syndicales affirment leur volonté d'agir pour que le débat prenne en compte l'ensemble des questions tant au niveau du privé que du public, notamment le niveau des pensions, l'emploi, le financement, la pénibilité, le code des pensions et la réduction des inégalités".