Journée d'action contre le pacte de responsabilité

  • A
  • A
Journée d'action contre le pacte de responsabilité
Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de FO, sera en tête de cortège à Paris mardi.@ Reuters
Partagez sur :

GROGNE - Plusieurs syndicats vont défiler mardi pour montrer leur opposition au projet du gouvernement.

Quatre syndicats dans la rue. Les syndicats ou unions syndicales opposés au pacte de responsabilité, dont la CGT, FO, FSU et Solidaires, appellent à des grèves et manifestations pour dénoncer un "pacte de complaisance", défendre l'emploi et les salaires. Proposée initialement par FO, cette journée d'action s'est greffée sur un appel à la mobilisation des syndicats des caisses de Sécurité sociale qui redoutent de nouvelles baisses d'effectifs.

Non au pacte de responsabilité. Si officiellement l'initiative des quatre syndicats porte sur "les salaires, l'emploi, la protection sociale, les services publics", l'hostilité au pacte de responsabilité, soutenu par les syndicats réformistes, dont la CFDT,  est au coeur de cette journée d'action. "Le 18 mars, contre le pacte", titre le tract de Force ouvrière. Son numéro un, Jean-Claude Mailly, a dénoncé un "pacte de complaisance" sans contreparties aux 30 milliards d'euros de baisses de charges concédées aux entreprises.

>> A LIRE AUSSI - Pacte de responsabilité : Hollande précise son calendrier

Non à l’austérité. “Plus largement ces manifestations sont contre la politique d’austérité : la remise en cause de la Sécurité sociale, le gel des salaires, les suppressions d’effectifs et la diminution des services publics”, précise Christian Grolier, secrétaire général FO, responsable de la fonction publique, au micro d’Europe 1.

140 manifestations. Le secrétaire général FO, Jean-Claude Mailly, s’est de son côté dit "assez optimiste" quant à la mobilisation car, selon lui, "il y a plus d'appels à des grèves et à des manifestations que d'habitude". Les défilés de l'automne contre la réforme des retraites avaient été peu étoffés. Quelque 140 manifestations et rassemblements sont prévus dans le pays, selon la CGT. Des appels à la grève sont lancés, notamment pour participer aux défilés. A Paris, le cortège partira en début d'après-midi de Montparnasse vers les Invalides.

François Hollande

© François Hollande

En tête du cortège parisien défileront les salariés de la Sécurité sociale, dont 10.000 sont attendus, selon la fédération CGT des organismes sociaux. Les quelque 5 millions de fonctionnaires sont aussi appelés à se mobiliser. Les syndicats dénoncent "les conséquences désastreuses" du pacte de responsabilité pour la fonction publique, compte tenu des 50 milliards d'euros de baisse de dépenses publiques prévues sur trois ans, notamment pour le financer.

“Pas d’opposition politique”. La mobilisation précède de cinq jours le premier tour des élections municipales, mais les organisateurs réfutent toute visée politique: "FO n'est pas dans une logique d'opposition politique" à François Hollande, a souligné son leader, en taclant toutefois le chef de l'Etat dont la politique économique n'est pas pour  lui "en rupture" avec celle de Nicolas Sarkozy.

Pour son homologue de la CGT, Thierry Lepaon, "François Hollande a tourné le dos à ses engagements" et donné "les clés de ‘l'entreprise France’ au patronat". Cette "accumulation de reculs sociaux doit provoquer un réveil des salariés", estime-t-il.

>> A LIRE AUSSI - Le pacte de responsabilité créerait 300.00 emplois par an

Les deux dirigeants critiquent avec véhémence la CFDT,  la CFTC et la CFE-CGC  qui se sont mis d'accord le 5 mars avec le patronat sur le pacte. Pour Jean-Claude Mailly, ces syndicats ont "cédé les droits globaux des salariés pour un plat de lentilles". Thierry Lepaon a vu "une mainmise presque idéologique" du gouvernement sur les réformistes.

Pas de perturbations dans les transports. Aucune perturbation n'est prévue mardi à la SNCF et à la RATP à l'occasion de la journée d'action syndicale selon les directions de ces entreprises. A la SNCF, la CGT, syndicat majoritaire dans l'entreprise, n'a pas déposé de préavis de grève tandis que SUD-Rail a appelé à des débrayages pour permettre aux salariés d'aller manifester, selon ces syndicats. Aucune perturbation n'est prévue non plus sur le réseau RATP, seul FO ayant déposé un préavis de grève, selon la direction.

sur le même sujet, sujet,

POLITIQUE - Pacte de responsabilité : Hollande précise son calendrier

ZOOM - Un milliard de baisse de charges pour les artisans ?

INTERVIEW - Baisses de charges : Sapin veut de l'équilibre

ACTU - Pacte de responsabilité : premier accord sur les contreparties

ESTIMATION - Le pacte de responsabilité créerait 300.000 emplois par an