Journalistes tués au Mali : une information judiciaire ouverte

  • A
  • A
Journalistes tués au Mali : une information judiciaire ouverte
@ Max PPP
Partagez sur :

Une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Paris sur l'assassinat, fin 2013, au Mali, des deux reporters de RFI.

La France et le Mali en ont fait la promesse : tout sera fait pour retrouver les auteurs de l'assassinat de Ghislaine Dupont et Claude Verlon. Vendredi, une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Paris sur l'assassinat, fin 2013, au Mali, des deux journalistes de RFI, a-t-on appris de source judiciaire. Leur assassinat faisait jusqu'alors l'objet d'une enquête préliminaire conduite par le parquet de Paris.

Sept policiers français ont enquêté au Mali. Le 2 novembre dernier, le parquet de Paris a en effet ouvert une enquête préliminaire pour des faits d'enlèvement et séquestration suivis de meurtres en lien avec une entreprise terroriste. L’enquête avait été confiée à la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) et à la sous-direction anti-terroriste (Sdat). Quelques jours plus tard, sept policiers français avaient été envoyés à Kidal, au nord-ouest du Mali, pour faire toute la lumière sur les circonstances de ce crime et découvrir l’identité des assassins.

Qu'avait donné l'enquête ? Au total, près de 35 personnes ont été interpellées dans cette affaire. Quant au motif de l’assassinat des deux journalistes, la possibilité d’un règlement de comptes entre les groupes djihadistes Ansar Dine et Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) est évoquée. Il pourrait s’agir d’une revanche liée au versement d’une rançon pour la libération des quatre ex-otages d’Arlit, les deux groupes terroristes ne s'étant pas mis d'accord sur le partage.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

ENQUETE - Un règlement de comptes ?

LE POINT SUR - Mali : l'enquête progresse

ESSENTIEL - Le Mali s'engage à tout faire pour retrouver les assassins

ENQUETE - Sept policiers français au Mali