Johnny Hallyday aux prises avec le fisc

  • A
  • A
Johnny Hallyday aux prises avec le fisc
Johnny Hallyday a des rapports tumultueux avec le fisc depuis des années.@ MAXPPP
Partagez sur :

Deux perquisitions fiscales ont visé le chanteur en décembre dernier, selon Le Canard Enchaîné.

Nouvel épisode dans la tumultueuse relation entre Johnny Hallyday et le fisc. Deux perquisitions ont été menées à l’encontre du chanteur en décembre dernier, selon les informations du Canard Enchaîné. De source judiciaire, on indique que services fiscaux ont demandé l'autorisation d'effectuer une "visite domiciliaire" à un juge des libertés et de la détention de Nanterre dans le cadre d'une enquête fiscale concernant le chanteur.

Le domicile de Johnny Hallyday à Vaucresson, dans les Hauts-de-Seine, et celui d’un avocat marseillais, conseiller fiscal du rockeur en 2009, ont été fouillés par les enquêteurs des services des impôts. Après ces perquisitions, réservées aux affaires importantes, l’administration doit statuer sur un éventuel redressement et des poursuites.

Des "montages audacieux"

Johnny Hallyday est soupçonné, selon l’hebdomadaire satirique, d’avoir bénéficié de "montages audacieux" destinés à frauder le fisc. Le Canard Enchaîné évoque à titre d’exemple le transfert au Luxembourg d'une partie des actifs de la galaxie Hallyday.

Le ministère du Budget s'est refusé à tout commentaire, invoquant le secret fiscal. De son côté, le parquet de Nanterre se dit "totalement étranger à cette procédure". Citant "plusieurs sources", le Canard enchaîné affirme que les impôts disposent d'un "dossier épais et bien étayé".

Exil fiscal à Gstaad

L’ "idole des jeunes" a des relations pour le moins contrariées avec le fisc depuis plusieurs années. En 2006, il avait tenté en vain d’acquérir la citoyenneté belge, celle de son père, pour bénéficier d’un meilleur statut fiscal. Et en 2007, le rockeur de 67 ans avait décidé de s'installer en Suisse, à Gstaad, six mois plus un jour par an, pour bénéficier du forfait fiscal suisse.

Depuis, Johnny Hallyday s’était plaint au quotidien suisse Le Matinde l’augmentation de ses impôts. Il a révélé qu'il payait autour de 607.000 euros d'impôts par an.