"Je me dis qu'Estelle est morte"

  • A
  • A
"Je me dis qu'Estelle est morte"
Eric Mouzin publie un livre quelques jours avant le huitième anniversaire de la disparition d'Estelle à Guermantes.
Partagez sur :

A quelques jours de l'anniversaire de la disparition de sa fille, Eric Mouzin sort un livre.

9 janvier 2003. Estelle Mouzin disparaît à Guermantes sur le chemin de retour de l'école. Près de huit ans plus tard, son père, Eric Mouzin sort un livre. "Un travail de passage à une autre dimension" dont il est venu parler lundi sur Europe 1.

"Le 9 janvier, ça n'est jamais le meilleur moment de l'année. Mais c'est aussi un moment de rassemblement et d'espoir à chaque fois", explique Eric Mouzin sur Europe 1. Le 8 janvier prochain, une marche sera organisée à Guermantes, comme tous les ans, en souvenir d'Estelle.

"L'hypothèse d'un échec de l'enquête doit être prise en compte"

Le père d'Estelle se bat depuis huit ans pour que l'enquête continue même si ses espoirs sont de plus en plus mince. "J'avais une confiance absolue dans l'efficacité des services de police et d'enquête. Mais plus les années passent, plus l'hypothèse d'un échec de l'enquête doit être prise en compte", dit-il.

Mais Eric Mouzin l'avoue, il ne se fait guère plus d'illusion. "Ca fait longtemps que je me dis qu'Estelle est morte", lâche-t-il. "Ce livre est une façon de me préparer : et si on ne retrouvait pas Estelle ?", ajoute le père de l'enfant.

Parler d'Estelle pour faire avancer les choses

Avec Retrouver Estelle, son livre, Eric Mouzin espère encore une fois faire avancer l'enquête. "A chaque fois qu'on parle d'Estelle, je me dis qu'on a la possibilité de faire bouger les lignes ennemies, favoriser la délation, la dénonciation positive, pour que l'information remonte aux services de police et fasse avancer l'enquête", espère-t-il.