"J'étais soumis au secret bancaire"

  • A
  • A
"J'étais soumis au secret bancaire"
@ Max PPP
Partagez sur :

TÉMOIGNAGE E1 - L'UMP savait-elle pour Cahuzac ? Le représentant UMP en Suisse, employé de la banque Reyl, se défend.

La droite était-elle au courant de l'existence du compte caché de Jérôme Cahuzac ? La question agite de nouveau la classe politique après les révélations de Charlie Hebdo. Selon l'hebdomadaire satirique, la fédération UMP en Suisse était dirigée par Pierre Condamin Gerbier, l'un des responsables de la banque Reyl, où l'ancien ministre du Budget avait précisément son compte. Pierre Condamin Gerbier assure n'avoir été au courant de rien au micro d'Europe 1.

>> A lire - Et si l’UMP savait pour Cahuzac ?

"Je ne le savais pas". Sur Europe 1, le responsable de la fédération UMP en Suisse assure qu'il a toujours respecté le secret bancaire imposé par la banque Reyl à propos des comptes de ses clients. "Même si je l'avais connu, j'étais soumis au secret bancaire suisse, qui peut entraîner, s'il n'est pas respecté, des poursuites pénales en Suisse. Et donc, pas plus à un membre quelque-conque de l'UMP qu'à n'importe qui d'autre, je n'aurais communiqué, même si je l'avais appris - et encore une fois je ne le savais pas - l'existence d'un compte de Jérôme Cahuzac", assure Pierre Condamin Gerbier au micro d'Europe 1.

"Même si je l'avais connu, j'étais soumis au secret bancaire suisse" :

"S'ils le savent, ce n'est pas par mon intermédiaire". Ce dernier assure également qu'il n'a eu aucune demande de la part des dirigeants de l'UMP pour fournir des informations sur les clients français de la banque Reyl. "Je n'ai jamais eu qui que ce soit à l'UMP qui me pose la moindre question. Pour moi, la preuve ultime est que si j'avais communiqué l'existence de tel client politiquement sensible à l'UMP, j'imagine que l'information, qui aurait remonté à 2009-2010 - où on était loin d'imaginer que la majorité allait changer en faveur de François Hollande - aurait été utilisée depuis longtemps. Donc, le fait que l'UMP ne l'ait pas fait prouve que les membres du parti ne le savent pas. En tout cas, s'ils le savent, ce n'est pas par mon intermédiaire", insiste-t-il.

ceux qui ont des soupçons. Peu de temps après les aveux de Jérôme Cahuzac sur son compte en Suisse, certaines voix ont pourtant commencé à se faire entendre, à gauche comme à droite, laissant supposer que le compte de l'ancien ministre du Budget était déjà connu du temps où l’UMP était au pouvoir. Selon Michel Gonelle, l’ancien maire RPR de Villeneuve sur Lot, battu par Jerôme Cahuzac et qui est le premier à avoir eu dans les mains le désormais fameux enregistrement dans lequel l’ancien ministre du Budget parle de son compte en Suisse, tout était su depuis 2008.

21.12 michel gonelle 930x620

© MaxPPP

Même son de cloche du côté de Hervé Morin, l'ancien ministre de la Défense de Nicolas Sarkozy, désormais en délicatesse avec l'UMP, laissait entendre dans un entretien au Parisien que si François Hollande et Jean-Marc Ayrault étaient au courant, la majorité à laquelle il appartenait l'était tout autant. Toujours est-il que jusqu'ici le nom de Pierre Condamin Gerbier n'apparaissait pas dans l'affaire. Les enquêteurs devront donc vérifier ses liens avec les dirigeants UMP.