"J'espère que les langues se délieront"

  • A
  • A
"J'espère que les langues se délieront"
@ MAXPPP
Partagez sur :

TEMOIGNAGE - La compagne d'Ilan Halimi attend beaucoup du second procès du Gang des barbares.

C'était la petite amie d'Ilan Halimi. C'est elle que Youssouf Fofana a appelée en premier après l'enlèvement. Lundi, Mony sera au tribunal pour le procès en appel de 18 complices du chef du Gang des barbares. De ce second procès, elle attend beaucoup et notamment que les accusés s'expliquent.

"J'attends que les complices racontent ce qu'il s'est passé parce que la première fois, il fallait leur tirer les vers du nez pour avoir une information", explique la jeune femme. Le procès en appel s'ouvre lundi, mais sans Youssouf Fofana, celui qui se présente comme le "cerveau" de la bande. Condamné à perpétuité en première instance, il sera entendu comme simple témoin cette fois-ci. "J'espère qu'avec l'absence de Fofana que les langues se délieront", ajoute Mony.

"Qu'Ilan ne soit pas mort pour rien" :

La jeune femme dit ne pas comprendre la loi du silence qui a entouré le calvaire de son petit ami. "On peut faire des choses sur le coup mais là, ça a duré 3 semaines et ils n'ont rien dit. Quand ils sont rentrés chez eux, avant de s'endormir, ils ne se sont pas dit que ça ne pouvait pas continuer et qu'il fallait faire quelque chose", s'indigne-t-elle.

"Que le monde entier le sache"

Alors que la famille Halimi va demander la publicité des débats, le procès devrait se tenir une nouvelle fois à huis-clos. Une situation que Mony regrette : "j'aurais voulu que toute la France et même le monde entier le sache".