"J’ai senti une force intérieure"

  • A
  • A
"J’ai senti une force intérieure"
Soeur Marie Simon Pierre pose avec la photo de Jean Paul II.@ Reuters
Partagez sur :

La religieuse à l’origine de la béatification de Jean Paul II aurait été guérie du Parkinson.

"Pourquoi moi ?", se demande Sœur Marie Simon Pierre, au micro d’Europe 1. "C’est un grand mystère, il y a de grands malades autour de moi, sans doute plus malades", ajoute-t-elle.

La religieuse dit avoir été guérie par miracle de la maladie du Parkinson. Elle raconte s’être levée un matin, "à 4h30", et avoir senti "une force intérieure, une paix intérieure, quelque chose de très profond, et ensuite un corps qui retrouvait sa vitalité, sa souplesse". "J’étais guérie", déclare-t-elle, évoquant "une seconde naissance".

"Pas de doute" sur le miracle

Pour Monseigneur Bernard Podvin, Porte-parole de la Conférence des Evêques de France, invité sur Europe 1 mardi, le côté miraculeux de la guérison ne fait aucun doute. "Toute une série d’examens ont été faits", par des experts médicaux, explique-t-il.

Or ce miracle est à l’origine de la béatification de Jean Paul II, prévue le 1er mai prochain, car Sœur Marie Simon Pierre dit avoir prié l’ex-pape, lui demandant sa guérison. La procédure a été accélérée par Benoît XVI, qui a précipité l’ouverture du dossier, renseigne l’évêque, sur Europe 1.

A la mort de Jean-Paul II, de nombreux fidèles demandaient qu’il accède au statut de saint. Mais pour la canonisation, il lui faudrait un autre miracle à son actif.