Ivres, 120 jeunes patrons perturbent le TGV

  • A
  • A
Ivres, 120 jeunes patrons perturbent le TGV
@ MaxPPP
Partagez sur :

LE VERRE DE TROP - Les forces de l'ordre ont dû intervenir à mi-chemin pour calmer les esprits à bord du train.

120 patrons dans un train, ça ne passe pas inaperçu. Mais 120 patrons ivres dans un train, ça commence à poser problème. La police a dû être appelée en renfort jeudi pour calmer les esprits à bord d'un TGV qui reliait Bordeaux à Lille.

A bord, de jeunes dirigeants d'entreprise qui partaient en séminaire de travail. Mais l'ambiance bon enfant a rapidement tourné à la beuverie. Les entrepreneurs avaient en effet emmené avec eux quelques bouteilles, pour faire passer plus vite les cinq heures de trajet.

Une situation encore compliquée par le fait que les jeunes patrons s'étaient trompés de train et leurs billets n'étaient pas valables. "Vu le surnombre que cela a provoqué dans le train et l'état d'excitation de ces passagers, le chef de train a demandé le concours des forces de police" pour faire évacuer les trublions, explique-t-on du côté des policiers.

En gare de Saint-Pierre-des-Corps, près de Tours, c'est donc un comité d'accueil un peu spécial qui attendait le train. Une vingtaine de policiers, casqués et en tenue d'intervention, et des agents de la police ferroviaire de la SNCF sont montés à bord. De quoi refroidir rapidement les esprits.

Le TGV est resté immobilisé plus d'une heure. Le temps de relever les identités des trublions mais surtout de confisquer les nombreuses bouteilles d'alcool. Puis le train a pu repartir avec la joyeuse troupe, étroitement surveillée par des agents de la sûreté ferroviaire. Le trajet jusqu'à Lille s'est ainsi terminé dans le calme.