Invasion de souris dans un Quick parisien

  • A
  • A
Invasion de souris dans un Quick parisien
@ Max PPP
Partagez sur :

Un passant a photographié les rongeurs dans les cuisines d'un restaurant. Quick a dit regretter.

"Quick : nous, c'est l'égoût". La chaîne de restauration rapide a été prise à partie sur les réseaux sociaux suite à la publication mercredi sur Facebook d'une photographie montrant pas moins de six souris dans une enseigne du 20ème arrondissement de Paris.







La photographie a été prise le 1er mai, peu après minuit, par un client qui se trouvait à l'extérieur du restaurant, alors que l'enseigne venait de fermer. La diffusion de cette photographie sur Twitter et sur Facebook a déclenché une vague de réactions indignées.

02.05-twitter-quick

Un problème courant mais "inopiné"

Forcée de s'expliquer, Quick a publié un court message sur Facebook expliquant que le groupe n'est pas le seul à être confronté à l'invasion des souris dans les restaurants. "France Quick regrette la présence inopinée de rongeurs dans son restaurant Quick de Belleville (20e arrondissement). Ce restaurant dispose d'un contrat permanent de dératisation et fait donc l'objet de passagers réguliers de professionnels", a indiqué Quick dans son communiqué publié mercredi. "Un passage supplémentaire a été immédiatement demandé par la direction", ajoute le restaurant.

"Ce type de nuisance n'est pas une prérogative des établissements de restauration rapide mais un véritable problème pour l'ensemble des établissements commerçants des grandes villes de France", estime Quick. Un argument qui laisse perplexe les internautes.

02.05-fb-quick

Des antécédents gênants

Tentant de rassurer ses clients, le groupe a encore précisé avoir fait effectuer un contrôle dans ce restaurant mardi 1er mai. Mais "aucune souris n'a été trouvée", a-t-il indiqué. Une fois encore, l'argument ne convainc pas. Des internautes ont en effet retrouvé une vidéo filmée au même endroit quelques mois plus tôt. Le constat est identique : des souris déambulent dans les allées du restaurant.

Les souris courent sur le carrelage du Quick de Belleville dans une vidéo de février dernier :





"Nous pensons qu'il s'agit d'une même histoire et que la photo est extraite de cette vidéo", a déclaré le groupe mercredi. La photo et la vidéo présentent toutefois des différences. Dans la vidéo, la porte d'un placard est fermée. Sur la photo, cette porte est ouverte et en arrière-plan figure un balai qui est absent de la vidéo.

En 2011, le groupe Quick a dû faire face au décès d'un adolescent mort peu après un repas dans un fast-food sous franchise de l'enseigne à Avignon, une affaire qui lui a coûté cher. Le groupe a vu son chiffre d'affaires reculer de 6,24% à 761,2 millions d'euros en 2011 en France, "une baisse directement liée" à ce drame, avait déclaré le PDG de Quick, Jacques-Edouard Charret.