Intoxication : huit enfants hospitalisés

  • A
  • A
Intoxication : huit enfants hospitalisés
@ MAXPPP
Partagez sur :

Scolarisés dans le Nord, les élèves ont été pris de douleurs abdominales et de vomissements.

Huit enfants scolarisés dans le Nord ont été hospitalisés jeudi après des douleurs abdominales et des vomissements, a-t-on appris auprès de la préfecture du département. "Il y a des malaises et quelques petits vomissements, il est difficile d'avoir un avis", a déclaré à Patrick Goldstein, responsable du Samu qui a pris en charge les écoliers. "Il n'y a rien qui nous inquiète", a-t-il ajouté, avant de souligner qu'"il y a plein de petits virus qui traînent en ce moment".

Cinquante enfants malades

Au total, une cinquantaine d'enfants scolarisés à Auberchicourt ont été pris de douleurs dans la journée et une partie d'entre eux ont été hospitalisés, précise la préfecture dans un communiqué. Des investigations visent à déterminer la cause de ces troubles et voir s'il s'agit d'une nouvelle vague d'intoxication à la bactérie E.coli.

Deux enfants ont été emmenés à l'hôpital de Douai et cinq à celui de Valenciennes, pour effectuer des "visites de contrôle", selon Patrick Goldstein. Il s'agit de quatre enfants de l'école Louise-Michel et trois enfants de l'école Pierre-Gilles-de-Gennes, selon Vincent Logeon, inspecteur de circonscription et adjoint de l'inspecteur d'académie.

Tous ont mangé à la cantine

Si tous les enfants concernés ont mangé à la cantine, aucun des élèves de maternelle - qui ont mangé le même menu, mais avant les autres - n'aurait été touché par ces symptômes. Le personnel de restauration, qui a également mangé le même menu, n'aurait pas souffert non plus de problèmes quelconques.

Huit enfants avaient déjà été hospitalisés la semaine dernière à Lille. Deux d'entre eux ont pu regagner leur domicile. Six des huit enfants, âgés de 18 mois à huit ans, avaient été contaminés par la bactérie E.coli après avoir consommé des steaks hachés congelés de la marque "Steak Country" commercialisés par l'enseigne allemande Lidl, selon les autorités sanitaires. Les lots de viande incriminés ont été retirés de la vente.