Intoxication alimentaire terminée dans le Doubs

  • A
  • A
Intoxication alimentaire terminée dans le Doubs
Des véhicules de pompiers (illustration prétexte).@ MAXPPP
Partagez sur :

42 personnes avaient été prises de vomissements en marge d'une course VTT. Elles sont quasiment tous sortis de l'hôpital.

L'INFO. 42 personnes ont été prises de vomissements et de maux de ventre suite à une intoxication alimentaire samedi à Ornans, dans le Doubs, en marge d'une manifestation sportive. La plupart des personnes tombées malades sont sorties de l'hôpital ou doivent en sortir dimanche d'après la préfecture.

Vomissements et évanouissements. Les victimes avaient été prises de vomissements et de maux de tête, certaines se plaignant de "douleurs intenables" au ventre selon un responsable du Codis du Doubs (centre opérationnel d'incendie et de secours). Des cas d'évanouissement avaient été signalés. "Au total, 20 personnes ont été prises en charge aux urgences du CHU de Besançon", ont précisé les services de l'Etat dans un communiqué dimanche matin. Sept d'entre elles sont sorties de l'hôpital durant la nuit et 12 "dont l'état est stabilisé" doivent sortir dimanche. "Seule une personne, dont l'état n'inspire pas d'inquiétude, reste sous surveillance", a précisé la préfecture.

Un déjeuner en marge d'une course de VTT. L'alerte a été donnée un peu avant 16 heures. Les victimes ont toutes pris part au même repas de midi, organisé dans cette commune proche de Besançon à l'occasion de l'"Xtrem-Trail", une importante course de VTT. "Des identifications sont en cours pour identifier la cause de ces pathologies", selon la préfecture. Sur place, "un dispositif de prise en charge des victimes par le Samu et les sapeurs pompiers a été immédiatement mis en", a précisé la préfecture.

Le bilan aurait pu être pire. Dans un premier temps, les secours avaient craint que le nombre de malades puisse grimper de manière importante, car quelque 600 personnes au total ont pris part au déjeuner qui semble être à l'origine de l'intoxication. Mais le bilan s'était stabilisé samedi soir peu avant 21h.