INTERVIEW EUROPE 1 - Furosémide : "la patiente avait mélangé ses comprimés"

  • A
  • A
INTERVIEW EUROPE 1 - Furosémide : "la patiente avait mélangé ses comprimés"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le patron des laboratoires Teva a révélé comment un somnifère a pu se retrouver dans une plaquette de diurétique.

Un mois pile après le début de l'affaire du Furosémide, Erick Roche, patron des laboratoires Teva, a révélé mardi soir, sortant de son silence sur Europe 1, comment un comprimé de somnifère avait pu se retrouver dans une plaquette de diurétique Furosémide. "Le rapport conclut que la seule hypothèse est que la patiente elle-même ait positionné un comprimé de Zopiclone (un somnifère, ndlr) dans l'emballage du diurétique", a-t-il expliqué. "Cette patiente a l'habitude d'ouvrir à l'avance d'ouvrir ses boîtes de médicaments pour les mettre dans son pilulier. Quand elle en ouvre trop, elle les repositionne dans leur boite de façon consciencieuse, en refermant bien l'opercule en aluminium. L'assistante du pharmacien de Saint-Malo n'a donc pas pu se rendre compte que l'emballage avait déjà été ouvert".

>> Plus d'informations sur : Furosémide : ce qu'il s'est vraiment passé

"Tout le monde est de bonne foi, il n'y a pas de volonté de nuire. C'est pour ça que nous ne donnerons pas de suites judiciaires à cette affaire", a conclut Erick Roche.

>> A LIRE AUSSI : Pour la justice, il n'y a plus d'affaire Furosémide