Interrogations après la mort d'un handicapé dans l'Orne

  • A
  • A
Interrogations après la mort d'un handicapé dans l'Orne
@ MAXPPP
Partagez sur :

ENQUÊTE - Jonathan a été retrouvé calciné vendredi dernier dans un véhicule de la structure qui l’hébergeait.

Le parquet d'Argentan, dans l’Orne, a ouvert une enquête après la mort d'un jeune adulte handicapé, dont le corps a été retrouvé calciné vendredi dans un véhicule du foyer où il vivait, dans la commune du Sap. Le véhicule à bord duquel l'homme, âgé de 27 ans, a été découvert, se trouvait dans l'enceinte du foyer pour jeunes adultes handicapés, a-t-on appris auprès du parquet.

>> LIRE AUSSI - Handicapés maltraités : l'enquête choc

Quelles circonstances ? Problème : selon sa mère, interrogée par Le Parisien, la victime était très handicapée, et n’aurait pas été capable ne serait-ce que de monter seule dans le véhicule. Elle n’aurait pas non plus été capable de mettre le contact, d’où les interrogations. "Ce qui nous intéresse, c'est de savoir exactement de quoi il est mort", même s'il est "vraisemblable qu'il soit mort dans l'incendie" et d'éclaircir les circonstances dans lesquelles "le véhicule a pris feu", a indiqué le procureur de la République d'Argentan, Hugues de Phily, joint par téléphone par l'AFP.

Une autopsie, prévue le 20 août, a été ordonnée par le parquet qui a ouvert une enquête pour rechercher les causes de la mort du jeune homme. Selon la radio locale Tendance Ouest, la victime aurait eu une altercation le matin et aurait refusé de descendre du bus après une sortie.

>> LIRE AUSSI - Un institut pour enfants handicapés soupçonné de maltraitance

Soupçons de maltraitance ? La mère de Jonathan craint de son côté que son fils ait pu être victime de maltraitance. Selon les détails qu’elle a donné au Parisien, il serait revenu à plusieurs reprises à la maison avec des blessures et des brûlures de cigarette. Elle avait d’ailleurs engagé des procédures pour changer son fils de structure.