Intempéries : trains perturbés en Picardie

  • A
  • A
Intempéries : trains perturbés en Picardie
La pluie a causé des inondations (image d'illustration)@ MAXPPP
Partagez sur :

Le sud-ouest de la France ou encore la Normandie ont aussi été touchés par des vents violents.

Des vents à plus de 110 km/h ont soufflé durant la nuit de dimanche à lundi. Plus d'un millier de foyers étaient privés d'électricité lundi dans le sud-ouest de la France, surtout au Pays basque et en Gironde.

En Picardie, le trafic ferroviaire était très perturbé lundi après-midi, suite à de fortes rafales de vent qui ont endommagé les installations de la SNCF, a-t-on appris auprès de la compagnie. Entre 12 heures et 14 heures, plusieurs arbres sont tombés sur des voies TER, sur les axes Creil-Beauvais, Creil-Persan, Laon-Tergnier, et St Quentin-Busigny, perturbant "très fortement" le trafic, selon la SNCF. Des équipes étaient sur place pour "rétablir au plus vite la situation", a indiqué la direction de la communication de la compagnie.

En Normandie, l'ouest du département de Seine-Maritime a aussi été la cible de violents orages dimanche soir. Ils ont touché la région du Havre vers 20h30, avant de se déplacer dans la nuit aux campagnes du Pays de Caux où des arbres ont été arrachés, puis à Dieppe. Dans cette ville, un torrent s'est formé qui a dévalé la rue principale, emportant les poubelles et du mobilier urbain. Les pompiers et les agents municipaux ont travaillé une partie de la nuit pour pomper. Au total, les pompiers sont intervenus à une cinquantaine de reprises dans l'ouest de la Seine-Maritime.

De nombreuses interventions des pompiers

Plus au sud, les pompiers ont enregistré une trentaine d'interventions dans les Pyrénées-Atlantiques, une vingtaine dans les Landes, et une dizaine entre la Gironde et la Charente-Maritime. Ces quatre départements avaient été placés en vigilance orange dimanche par Météo France jusqu'à lundi matin 9 heures. Dans la majorité des cas, les interventions portaient sur des arbres sur la voie publique, des chutes de câbles, des tôles envolées, ainsi qu'un feu de grange à Mimizan (Landes) sans qu'il puisse être établi avec certitude un lien de causalité avec la foudre.

Selon les directions locales d'ERDF, plus de 3.000 foyers ont été privés de courant au Pays basque, dans les secteurs d'Hasparren et Mauléon, et près d'un millier en Gironde à un moment donné de la nuit. Moins d'un millier restaient sans électricité au Pays basque lundi et une centaine en Gironde. Tous devaient être rétablis en fin de matinée.

104 km/h sur le littoral des Landes

Les vents et rafales ont soufflé en plusieurs vagues, en première partie de nuit vers 20 heures puis 23 heures, puis de nouveau en fin de nuit vers 5 heures. Les pointes les plus violentes dimanche soir ont atteint 104 km/h sur le littoral sud des Landes à Capbreton, 110 km/h sur le littoral basque, selon les pompiers et ERDF.

A La Rochelle, le salon nautique international du Grand Pavois, qui se tient depuis le 19 septembre avec plus de 750 bateaux exposés à terre ou à flot, a fermé ses portes avec 24 heures d'anticipation lundi matin en raison des conditions de sécurité.

Les conditions de la nuit et du début de matinée, avec des rafales à 94 km/h, "ne permettent pas d'ouvrir le site dans des conditions de sécurité optimales ce lundi", ont annoncé les organisateurs. Selon Météo France, un vent d'ouest devait continuer de souffler fort sur la côte aquitaine lundi matin, s'atténuant en cours de journée.